AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 :: Village de Kyrie :: Centre-ville :: Habitations :: Petite villa de Taylor Campbell Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ps: I love you! [Pv Taylor]

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Messages : 97
Date d'inscription : 29/07/2015
Age : 27

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:
Barman
Jeu 3 Sep - 6:17
Les journées de travail ont défilés. J’ai à peine eu le temps de dormir comme il faut ! Une semaine et demi que cela dure et cela ma rappel aussi que ça a commencé quand je suis parti de chez Taylor… Chaque fois que je pense à elle, je ne peux oublier ces paroles. Seulement, vu le coup que je lui ai fait, je ne sais pas si elle m’aime toujours comme elle a pu me le dire. J’ai bien eu le temps de réfléchir, en même temps, ma tête n’a fait que penser à elle dès que j’avais une pause au travail, dès que je rentrais chez moi je ne pouvais que voir ses photos près de ma télévision, dès que je m’endormais. Je n’ai pas arrêté une seule seconde de penser à elle ! Mais j’ai une nouvelle peur, celle de la contacter et de me faire rejeter. Je ne suis qu’un gros nul ! Mais au fond de moi, je ressens le besoin d’essayer ! Quitte à me prendre une veste, je partirais alors fier d’avoir ne fusque essayer…

C’est ça ! Je vais essayer ! Mais… Comment m’y prendre ? Sera-t-elle chez elle ? Vais-je me présenter auprès d’elle avec la tête de déterrer que je me paye et en plus je suis épuisé !? Ezio ! Tu penses trop ! Agis merde ! Je me relève de mon canapé, bien décider à la contacter ? Non je devrais peut-être aller la voir ? Voilà, je me prends de nouveau la tête ! Je laisse mon corps me guider vers la salle de bain ou je vois ma tête dans le miroir. Choqué de mon allure, je prends le temps de m’arranger un peu, secouant un peu mes cheveux pour leur donner une forme, me parfumant avant de sortir de chez moi dans l’espoir de la croiser. Je m’allume une cigarette en chemin pour essayer de faire passer le temps plus vite. Je dis bien essayer !

Sur le chemin, je passe devant le tatoueur ou j’ai été faire mon projet pendant mes temps libres de travail, ce qui n’a pas aidé à ce que je me repose comme il se doit, mais au moins, mon gage est fait ! Encore un détail à laquelle j’ai pensé à elle et chaque jours en me regardant, voyant le tatouage sur mon corps, je ne pense qu’à elle ! Au fond de moi, je crois que je l’aime… Non je ne crois pas ! Aujourd’hui j’en suis sûr ! Regardant vite fait dans la boutique, la caissière me salut et je fais de même avec un léger sourire en continuant ma route jusqu’à ce que je remarque un fleuriste. Des fleurs ? Elle aimerait ? Après ma réflexion intérieur, j’hausse les épaules et j’y entre, ne sachant pas trop ce que je veux, ni ce qui pourrait lui plaire, mais je dis à la vendeuse que je veux le plus beau bouquet qu’elle n’ait jamais fait ! Le prix, je m’en fous ! J’en profite même pour lui demander de faire une livraison maintenant, prêt à payer le prix fort ! Elle écarquille les yeux, mais son sourire me fait vite comprendre qu’elle accepte, ce qui m’enchante !

Le bouquet enfin prêt et me convenant complètement, elle ferme son magasin pour faire ma livraison, mais je l’arrête deux seconde, voulant glisser un mot dans le bouquet. J’y inscrit « Pardonne-moi d’être un gros tas de muscles hyper con ! Ton sexy boy… PS : I love you Taylor Campbell…. ». Je finis par rejoindre la magasinière qui me propose même de la suivre pour la livraison, me montrant son véhicule. J’accepte sans hésitation pour la guider sur le chemin et c’est après quelque minutes que nous y arrivons. Je lui demande de rester dans le véhicule le temps de la livraison et je ne suis pas trop à vue, mais je vois bien sa porte d’entrée. Sa porte s’ouvre quand la vendeuse sonne, voilà, je stresse !
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 102
Date d'inscription : 29/07/2015
Age : 22

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:
Infirmière
Voir le profil de l'utilisateur



Taylor Campbell
Infirmière
Jeu 3 Sep - 8:13
Je crois que j'ai passé les deux semaines les plus catastrophiques de ma vie... J'étais déjà à la base quelqu'un de maladroite, mais là j'avais atteint le pire du pire... Et oui c'est possible ! J'ai eu deux mains gauche, je faisais tout tomber... Mes élèves n'osaient plus rentrer dans l'infirmerie car mon humeur était devenue massacrante. Pas la peine de se demander pourquoi, il était dans ma tête constamment... Qui ? Ce sale gosse d'Ezio... Depuis qu'il était partie je dormais très mal et j'avais repris mes mauvaises habitudes, me glissant dans mon grenier tous les soirs pour me retrouver sous mon ciel étoilé artificiel... Mes somnifères étaient tout à fait naturel certes, mais si mes parents le savaient il y a longtemps que je ne serais plus de ce monde. Tout cela endormie avec le t-shirt qu'il m'avait laissé la dernière fois qu'il était passé...

Je le voyais partout ! Et je l'avais même imaginé un jour lorsque je passais devant la vitrine de mon tatoueur... J'avais eu l'impression de voir son reflet, mais rien... Je n'avais juste vu que mon reflet... Et ma tête fatiguée... Le lendemain j'étais allée rentre visite à ce même tatoueur pour passer mes nerfs et mes humeurs changeantes sous la douleur d'une aiguille pour marquer de nouveau ma peau et prolonger mon tatouage qui s'arrêtait à la base à ma hanche pour le faire descendre plus bas sur ma cuisse... J'étais passée ensuite plusieurs fois devant un magasin de motos avec l'envie de m'arrêter et la sagesse avait fait place à la folie et je m'étais laissée aller...

Plusieurs fois dans la semaine l'adrénaline avait été ma nouvelle compagne et j'étais même retournée chez mes parents pendant un week-end complet... M'enfin, dormir, j'étais sortie avec des amies pour me changer les idées pour revenir sur l'île le dimanche au soir. La semaine avait repris et je n'avais toujours pas eu de nouvelle... J'avais perdu l'espoir de toute nouvelle visite ou ne serait-ce que d'un coup de téléphone... Par la suite la semaine avait été aussi longue et nous voilà enfin au week end... Vendredi...

Je n'avais aucunement l'envie de sortir ce soir donc j'avais épousé le look t-shirt d'Ezio et sous vêtements me trimbalant clope au coin de mes lèvres lorsqu'on sonna à ma porte.. Je soupirais... J'espérais que ce n'était pas des collègues pour me sortir de chez moi, je n'avais aucunement envie de devoir me rechanger... La clé fit deux tours dans la serrure avant que je n'ouvre la porte à une femme avec un énorme bouquet de fleur dans les mains... Je ne la voyais presque pas derrière...

« Oui ? »

La jeune femme me le tendit et je la remerciais sans vraiment comprendre, la regardant repartir avant de fermer la porte derrière moi d'un coup de pied... Ma cigarette posée sur mes lèvres, je me dépêchais d'aller poser le bouquet sur le comptoir de la cuisine pour le regarder... Il était vraiment beau, mais surtout démesuré ! Inclinant ma tête de côté je remarquais la petite enveloppe accrochée au bouquet... Mon cœur fit un bond... Cette enveloppe pouvait être bonne ou mauvaise et je la décrochais me demandant si cela provenait bien de la personne qui m'occupait l'esprit depuis quelques jours...

Mes jambes devenaient lourdes et en coton à la fois, je me laissais donc tomber sur l'un de mes tabourets avant de l'ouvrir... Mon cœur fit un bond une fois encore... Un doux sourire apparu enfin sur mes lèvres et je respirais enfin... Pour de vrai... J'attrapais mon téléphone en face de moi pour lui envoyer un sms afin de lui dire que je voulais l'entendre de sa voix ~ I love You too my Sexy Boy ~
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 97
Date d'inscription : 29/07/2015
Age : 27

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:
Barman
Jeu 3 Sep - 8:49
Je vois que le bouquet disparait de ma vue. Mon cœur bat la chamade alors que la vendeuse revient vers la voiture, un sourire sur les lèvres. Enfin assise à côté de moi, elle me regarde comme pour me demander ce que j’attends pour la rejoindre. Je soupire un grand coup avant de la remercier pour la livraison avant de lui demander d’attendre quelque minutes avant de démarrer pour repartir. Je lui tends même un autre billet pour la faire patienter quand finalement je sens mon téléphone vibrer. J’en sursaute, le sortant rapidement de ma poche quand je vois son nom sur mon écran. J’ai de nouveau peur, mais dois-je vraiment ? Le temps m’a paru tellement long avant de recevoir un message de sa part que j’ai l’impression qu’elle m’a fait un roman, me remballant comme un gros tas que je suis certainement ? Bon ! Courage Ezio !

J’ouvre le message en fermant les yeux fortement comme s’il allait m’exploser à la figure quand je les ouvre en grand en lisant le contenu. Mon cœur s’arrête presque de battre avant de je ne crie de joie dans la voiture, embrassant même la vendeuse sur la joue en la remerciant encore avant de descendre de la voiture pour courir jusqu’à devant sa porte ou je marque une pause pour essayer de me calmer un peu. J’inspire profondément en fermant les yeux alors que mes mains son poser de chaque côté de la porte avant de me redresser pour lui répondre à son message « Viens alors, je t’attends… ». Le message transmit, j’attends quelque seconde avant de sonner chez elle, me rendant compte que je suis toujours en tenue de travail, pantalon classique, chemise avec col ouvert de quand je suis passé chez moi. Elle va certainement croire que je me suis mis sur mon trente et un. Bien que je l’aurais fait pour elle, mais… Vêtement propre au moins ! Heureusement je ne pus pas…

J’entends des pas s’avancer vers la porte et mon cœur bat de plus en plus vite. Mollo ! Il ne faudrait pas que je fasse une crise cardiaque devant chez elle ! C’est quand la porte s’ouvre que mon cœur s’arrête de battre, me coupant le souffle quand je la vois, là, avec mon tee shirt devant la porte. J’essaye de rester calme face à elle, restant le plus naturel possible en lui disant un…

-Salut…

Le mot semble étouffer, mais quelque seconde s’écoule que je m’avance vers elle, m’invitant à entrer en fermant la porte derrière moi d’un mouvement rapide de main avant d’agripper sa nuque pour l’embrasser. Je suis tellement heureux de retrouver ses lèvres que mon baiser est enflammé, cherchant presque l’oxygène qui m’a tant manqué ces derniers temps. C’est entre quelque baiser que je lui ouvre finalement mon cœur.

-Tu m’as manqué… Je… Je t’aime… Taylor !

Je l’enlace, la plaquant contre moi en lui faisant des baisers plus long, plus doux, plus calme que les premiers, profitant de bien sentir ses lèvres contre les miennes avant de le rompre, posant mon front contre le sien en fermant les yeux pour lui souffler d’une voix des plus sincère.

-Je t’aime !
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 102
Date d'inscription : 29/07/2015
Age : 22

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:
Infirmière
Voir le profil de l'utilisateur



Taylor Campbell
Infirmière
Jeu 3 Sep - 9:30
Je reste assise. Bête devant le bouquet à la fixer comme s'il allait en sortir, je ne sais pas trop... Je me sens si légère... Comme sur un nuage... Je crois que j'ai un sourire à la con posé sur mon visage, mais je m'en contre fiche, je suis comme une petite fille pour son premier amour... Je m'envole... Jusqu'au moment ou la vibration de mon téléphone me fait sursauter, me faisant sortir de mes pensés... Je l'attrape rapidement, avec l'espoir que ce soit lui... Il m'attend... Mais où ?

Ce message est vague et je m'apprête à lui demander où je peux le retrouver lorsqu'on sonne à ma porte. La fleuriste aurait-elle oublié quelque chose ? Je me laisse tomber de mon tabouret pour me diriger vers ma porte que j'ouvre pour me trouver nez à nez avec lui... Ma main reste un moment sur ma poignet et je crois que je reste figée un bon petit instant avant de le faire entrer... Je me retiens au plus profond de moi de lui sauter dessus me reculant alors que la porte claque dans son dos...

Tout à coup, le temps se fait court et mon estomac semble faire un bond tout comme mon cœur lorsque ses mains viennent à me toucher, tout comme nos lèvres... Je ne peux plus respirer, mais je ne veux pas m'en détacher... Je viens caresser son visage de mes mains, me rapprocher de lui au plus prêt... Je ne veux pas que ça s'arrête... Peut-être même ne pas me réveiller... Ce baiser est pressant... Doux... Je manque d'air...

C'est là que viens les mots... Ces mots qui font manquer un battement à mon cœur une fois encore... S'il continue comme ça je vais vraiment faire une attaque ! Presque deux semaines que je les attends et je n'aurai pas pu imaginer mieux que ce qu'il se passe ce soir... Un sourire apparaît enfin sur mes lèvres qui semblaient avoir oubliés ce qu'était le sentiment de joie... Ses lèvres reviennent contre les miennes... Moins impatientes cette fois-ci... Plus douces... Je le garde contre moi, passant mes doigts dans ses cheveux lorsqu'il vient à plaquer son front contre le mien... Je prends alors une grande inspiration puis je soupire de soulagement... D'apaisement... Les mots reviennent... Je les garderai en moi...

« Tu en as mis du temps... ~ »

Je ris doucement, mon front toujours contre le siens avant de reculer mon visage pour pouvoir le regarder tout en caressant son visage. Il est bien habillé et moi ? Je ne ressemble à rien à par peut-être une grosse dépressive dans le t-shirt du mec qui, je pensais, m'avait laissée... Je me mordille la lèvre, tirant légèrement dessus alors qu'il me fait déjà une petite robe, comme si cela allait paraître plus habillé, mais cela ne sert à rien...

Mon regard revient dans le siens et je viens de nouveau frôler ses lèvres des miennes comme si je n'en avais pas eu assez... je la mordille doucement avant de venir poser ma tête dans son cou, l'entourant de mes bras...

« Je t'aime... J'ai cru que tu ne viendrais pas ! »

Je me recule pour le regarder, inclinant ma tête de côté avant de lui montrer le bouquet en riant tout en lui demandant s'il n'avait pas pu trouver plus petit vu qu'il prend toute ma table... Bien sûr je dis ça pour le taquiner, le bouquet est magnifique, tout comme ses yeux où je ne peux m'empêcher d'y plonger mon regard... Douce je lui prends sa main pour y enlacer mes doigts.

« Tu passes la nuit avec moi cette fois-ci ? »

Je lui souris, et je pris pour un oui tandis que je lâche sa main, inclinant ma tête de côté, me reculant d'un pas.

« Je vais peut-être aller m'habiller si tu veux bouger ? A moins que tu préfères que l'on reste ici ? »

Je n'ai pas encore mangé, je pourrais cuisiner pour une fois... Je n'ai pas beaucoup mangé de la semaine, j'ai du perdre un peu de poids d'ailleurs, je l'ai sentit lorsque j'ai mit un jeans ce matin... Déjà que je ne suis pas grosse... Cela ne va pas durer, avec toutes les cochonneries que j'ai acheté ce matin ~
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 97
Date d'inscription : 29/07/2015
Age : 27

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:
Barman
Jeu 3 Sep - 10:31
J’en ai mis du temps ? du temps à venir ? Du temps à le lui dire ? Je n’ai même pas envie de réfléchir à ce qu’elle vient de me dire. Je préfère écouter son rire qui m’a énormément manquer aussi, mais elle écarte son front du mien pour me regarder, me caresser le visage aussi. Waw ! Même ses caresses m’ont manqué ! Bon ok, tout m’a manqué et c’est tout ! Un sourire finit par s’afficher sur mon visage quand je la vois tirer sur mon tee shirt comme si elle voulait qu’il s’allonge encore plus, mais son regard vient captiver le mien encore une fois avant de voir ses lèvres cherchés les miennes à nouveaux. Je ne peux me passer de se contact et c’est un long frisson qui me parcours l’échine quand elle me mordille doucement la lèvre avant de poser sa tête au creux de mon cou. Un soupire s’échappe alors que mon cœur se serre.

-Je suis là maintenant …

Elle se recule encore, me faisant un signe de tête ou je tourne la tête pour regarder de quoi il s’agit. Ah ! Le bouquet… C’est vrai qu’il est grand, mais pas encore assez à mon gout ! Je souris à sa taquinerie, sans rien y répondre quand elle vient finalement entrelacer ses doigts au miens, me demandant si cette fois je passe la nuit avec elle. J’hoche la tête en guise de réponse en lui souriant tendrement avant qu’elle ne me lâche la main, se reculant, ce qui me fait écarquiller les yeux. Il lui arrive quoi ? J’ai fait un geste qu’il ne fallait pas ? J’écoute attentivement et je me sens respirer, soulager surtout qu’il ne s’agissait que de ça. Je secoue la tête vivement.

-Restons ici… S’il te plait.

Je la regarde dans les yeux avant de balader mon regard sur son corps, souriant en voyant sa tenue. Même comme cela je la trouve à croquer ! Mais je finis par froncer un peu les sourcils, me disant que je n’aurais pas grand-chose à croquer… Je m’avance vers elle d’un pas rapide pour poser mes mains sur ses hanches, caressant son corps, la détaillant au toucher quand je cherche à affronter son regard.

-Tu es déjà assez mince que pour faire régime !

Malgré la colère, j’essaye de trouver les mots pour lui changer les idées afin de l’encourager à manger de nouveau et je pense avoir trouver quelque mot…

-Je ne tiens pas à te briser les os avec mon gabari ! Faudra que tu reprennes un peu de gras pour supporter mon poids !

Je lui tire la langue avant d’aller voir un peu ce que je peux trouver dans son frigo. Je ne vais certainement pas la laisser comme ça ! Oh ! Quelque produit assez sympa ! Je les sors alors du frigo pour les mettre sur le plan de travail à mes côtés avant de cette fois ci, faire le tour de ses armoires pour trouver les casseroles etc… J’ai déjà cuisiné pour moi et je me débrouille souvent avec ce que j’ai et je trouve cela pas mauvais du tout souvent. J’espère que ça donnera pareil !

-J’espère que tu as faim ! Parce que tu n’auras pas le choix d’avaler ça…

Je me retiens de finir ma phrase par « Surtout si tu me veux en dessert ! » parce que je trouve que je l’ai déjà assez bien taquiné. Bien que mon sourire au coin de mes lèvres doit en dire long sur ma pensée !
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 102
Date d'inscription : 29/07/2015
Age : 22

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:
Infirmière
Voir le profil de l'utilisateur



Taylor Campbell
Infirmière
Jeu 3 Sep - 11:01
Je lui souris, sautant de joie intérieurement lorsqu'il me dit qu'il restera dormir... Bien évidemment extérieurement je me contente de lui faire un très très grand sourire à la colgate. Puis je sens son regard sur moi... Du moins sur mon corps qui malgré le large tissus qui me cache doit paraître plus mince...

« Je n'ai pas fait de régime !

Je n'en ai pas besoin d'ailleurs... C'est juste que cette semaine je n'ai pas sentit la faim... Mes seuls rares « repas » étaient des barres de céréales lorsque je me sentais tourner de l'oeil et les litres de cafés que j'ai descendue dans la semaine... Son regard se fait plus insistant et ses mains viennent se poser sur mon corps... Je me sens comme une fillette qui va se faire gronder pour le coup et j'aimerais me cacher dans un petit trou de souris lorsque je vois son regard s'assombrir... Je sens la remarque arriver à des kilomètres, lorsqu'il me dit calmement qu'il ne veut pas me briser. Je ris à sa remarque en secouant la tête.

« Ça ne risque pas, c'est du solide ça ! »

Je prends une pose ridicule de bodybuildeuse pendant qu'il se dirige vers ma cuisine, fouillant tranquillement dans mon frigo et mes placards. Sa présence me fait revivre pour le coup et me donne chaud au cœur... J'ai envie que cette soirée ne termine jamais ! Et je mangerai n'importe quoi si sa peut lui faire plaisir. Je l'observe avant de venir me glisser dans son dos et de l'entourer de mes bras... Je reste comme ça un moment avant de rire.

« Je mangerai seulement si tu veux bien être mon dessert ! »

Je lui mordille la peau du coup avant de me détacher de lui et de me reculer pour faire comme si de rien était... J'attrape alors le bouquet pour aller le poser sur l'une de mes commodes, ouvrant au chat qui miaule à la porte fenêtre au passage. Je vais enfin me glisser sur le comptoir pour le regarder cuisiner avec un doux sourire en coin de lèvres, rapidement complété par une cigarette. Je me met debout sur la barre du tabouret pour attraper la planche à découper.

« Laisse-moi t'aider ! »

Je chope ensuite l'oignon qu'il à sortit pour commencer à l'éplucher et le couper en petit morceaux... Rapidement mes yeux commence à couler et le semblant de mascara que j'avais eu le courage de mettre ce matin doit couler sur mes joues... Je renifle... Tout en riant... Je vous laisse imaginer le concept... Je termine de couper l'oignon avant de lever mon regard vers le siens. Une question me trotte et me fais me lever... Je laisse la fumée grisâtre de ma cigarette s'échapper d'entre mes lèvres avant de l'écraser dans le cendrier et de revenir derrière lui pour lui soulever son t-shirt sans prévenir.

« Oh ! Tu l'as fait ~ »

Je ris, toute contente, le faisant se retourner pour regarder devant sans me priver avant de lever mon regard dans le siens avec des yeux de bébé chat.

« Enlève ton t-shirt que je vois ça, s'il te plaît ~ »

Je lui offre en plus de cela mon plus beau sourire ! Je suis contente qu'il ait pensé à la faire et ce Sexy Boy est devenu Méga Sexy Boy avec le tatouage en plus... Je me mordille la lèvre inférieure... Comment ne pas craquer et tomber amoureuse de lui ?
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 97
Date d'inscription : 29/07/2015
Age : 27

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:
Barman
Jeu 3 Sep - 23:44
En préparant le matériel que j’ai besoin pour lui préparer quelque chose, je ne peux m’empêcher de penser à ses réponses. Pas de régime ? Certainement un petit coup au moral qui lui a coupé la faim ? Au fond de moi, j’essaye de ne pas trop penser à cela, mais plutôt à ses paroles qui m’ont tirer un sourire radieux, comme le fait que son corps est assez solide pour me supporter avec sa pause assez marrante. Au fond de moi, je me suis même retenue de lui dire « ouais, une bodybuldeuse sans muscle… » et d’un côté je suis assez fier de moi d’avoir su tenir ma langue. Trop concentré dans ce que je fais, je me prend d’un sursaut quand je la sens me prendre dans ses bras, dans mon dos. Un tendre sourire se dessine sur le coin de mes lèvres, mais je ne réponds rien et je finis par sentir ses dents sur mon cou, ce qui me fait fortement frissonner.

Je la sens se reculer et je me tourne un peu pour la regarder. Mon regard est beaucoup plus doux, voir amoureux quand je la regarde. Je le sens au fond de moi que quelque chose à changer et ça doit surement se remarquer. J’ai l’impression de me sentir nu devant elle, montrant tout de moi et cela me met un peu dans une situation que j’ai du mal à accepter. Pourtant, au fond de moi, j’ai envie de lui montrer tout de moi, ne rien lui laisser inconnu. Je suis assez confus là-dessus, mais le temps fera les choses. Je la regarde ranger le bouquet alors que je commence doucement à préparer à manger avec ce que j’ai trouvé, laissant mon inspiration créer le plat quand j’entends miauler. C’est vrai, elle a un chat ! On l’entend et la voit tellement rarement que je l’avais oublié. Que j’y pense ! On l’entend quand on cuisine. Les animaux et leur estomac !

Elle vient se placer face à moi, s’installant sur le tabouret face au plan de travail avant que je ne la vois me voler ma planche à découper. Je fais une moue, mais je souris assez vite quand elle me dit de la laisser m’aider. Je la regarde attraper l’oignon que j’ai sorti pour commencer à le découper alors que je m’occupe d’autre chose. Des reniflements me font la regarder et je me retiens de rire. Son maquillage laisse apparaitre des coulés sur sa joue et je trouve qu’elle serait parfaite dans un film d’horreur ! Haha ! Son rire est communicatif et je ne peux me retenir bien longtemps. Je secoue même la tête pour essayer de retenir mon rire. Je suis heureux là et je sens que cette journée sera bien.

L’oignon découpé, je la regarde se relever de sa place pour entendre ses pas derrière moi. Je ne cherche pas à comprendre, préférant continuer de préparer quand un léger bond me prend. Je sens le bas de ma chemise se relever d’un coup et voilà qu’elle a grillé que j’ai été faire le tatouage… On ne sait rien lui cacher c’est fou ! Elle me tire un peu pour que je sois face à elle, relevant ma chemise devant cette fois avant de plonger son regard dans le miens, me demandant de le lui montrer avec un magnifique sourire. Je secoue un peu la tête en riant alors que je la vois se mordre la lèvre. Je dépose un rapide baiser chaste sur ses lèvres avant de lui dire le sourire aux lèvres.

-Peut-être plus tard ! Le dessert se prend après le dîner madame…

Je lui fais une douce caresse sur sa joue, passant mon pouce sur la ligne de maquillage qui à couler avant de me tourner à nouveau pour commencer à cuire les aliments alors que je lui propose de se rafraîchir. Quelque minutes passent avant que ce soit près. Je m’exécute alors pour le dressage des assiettes que je pose sur le comptoir avant de remettre ma tête dans le frigo pour chercher un truc à boire. Mouais, on ira faire deux trois courses je le sens ! Je referme le frigo, me reculant un peu pour m’appuyer sur l’évier en regardant les assiettes. Je pense que je me suis bien débrouillé, reste plus qu’à goutter.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 102
Date d'inscription : 29/07/2015
Age : 22

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:
Infirmière
Voir le profil de l'utilisateur



Taylor Campbell
Infirmière
Ven 4 Sep - 6:16
Il se moque de moi en me voyant pleurer à cause des oignons et lorsque je me retrouve face à lui pour regarder ses tatouages il secoue la tête... Je tire une petite moue boudeuse... Vivement le dessert ! Je me mordille la lèvre inférieure me reculant de lui, lorsqu'il se retourne pour reprendre ce qu'il faisait après qu'il m'ait retiré, ou étalé, je ne sais pas trop, le maquillage qui a coulé sur ma joue.

« Mais... On peut commencer par le dessert sinon ! »

Je garde ma petite moue, ma curiosité étant sans faille... Je veux pouvoir admirer son corps avec cette marque qui sera à vie sur sa peau... Et lorsqu'il me propre d'aller me rafraîchir j'en profite pour lui embrasser sa joue avant de disparaître dans ma chambre... j'ai une grand sourire aux lèvres, je me sens tellement bien... Tellement mieux après les jours que je viens de passer. Je viens me poser devant le miroir de la salle de bain un instant.

J'ai une tête affreuse ! Mes cheveux ne ressemblent pas à grand chose, et mes yeux sont légèrement rouges encore.. Et ce noir ! Le noir du maquillage qui à coulé sur mes joues que je tente de frotter avec mon pouce... Je ne ressemble à rien dans son t-shirt, juste à une fille qui a eu la flemme de rester en jeans en rentrant du taff... Une fille qui voulait passer la soirée devant un vieux film avec son chat et un paquet de pop corn.

J'ai cinq petites minutes devant moi et je compte en profiter pour me laver... Je retire le t-shirt et grimace en me voyant... Deux semaines peuvent faire beaucoup de dégât lorsque l'on ne mange pas... Je le vois... Je pince ma « graisse » au niveau de ma hanche... Je comprends sa question sur le régime... J'ai l'air de rien il va falloir que je me reprenne en main et je pense que l'herbe que j'ai fumé durant ces derniers jours n'a en rien arrangé ma diet...

Je file sous la douche. Rien de bien long, juste histoire d'effacer ces derniers jours et reprendre sur un nouveau point... L'eau chaude me fait un bien fou et mes pensés divaguent un léger moment... Je suis comme une ado avec son premier amour... Folle, j'ai envie de sauter partout ! Mais je me contiens un minimum, me permettant une petite danse sous la douche tout en me rinçant... Il doit m'entendre rire de la cuisine et me prendre pour une folle...

L'eau coupée je me sèche rapidement et enfile un short et un débardeur pour le rejoindre dans la cuisine... Je sens tout bon et le maquillage n'est plus. Je lui fais un grand sourire une fois encore, c'est plus fort qu moi.

«  Ça sens bon ! »

Je m'approche de lui avant d'aller m'asseoir, venant passer mes bras autour de son cou pour l'embrasser tendrement du bout de mes lèvres, collant mon corps au siens le temps d'un baiser, avant de me détacher de lui et de me poser à table, en face de lui, regardant l'assiette... Je ne sais pas comment il a pu se démerder pour cuisiner quelque chose avec le peu... Très peu de chose qui se trouvait dans mon frigo... En tout cas ça m'ouvre l'appétit qui semblait pourtant avoir disparu... Mon ventre grogne même et ça me fait rire.

« Je crois que je vais t'engager comme cuisinier ! »

Je me frotte les mains avant de lever mon regard dans le siens. Je me mords la lèvre.

« Merci d'être revenu ! »
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 97
Date d'inscription : 29/07/2015
Age : 27

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:
Barman
Ven 4 Sep - 9:04
C’est une Taylor fraîchement rafraîchi et changer que je retrouve après l’avoir entendu dans la salle de bain pour je ne sais quel raison. C’est le sourire aux lèvres qu’elle me dit que ça sent bon avant qu’elle ne s’approche de moi, enroulant ses bras à mon cou pour m’embrasser rapidement avant qu’elle ne prenne place à table. Je reste un moment à ma place, bougeant un peu de position avec mes jambes avant d’attraper des couverts avant de venir la rejoindre à table ou elle me dit qu’elle m’engagerait bien comme cuistot. Je souris en coin avant qu’il ne s’efface quand elle me dit merci d’être revenu. Je pose mes coudes de chaque côté de mon assiette en entremêlant mes doigts d’un air pensif avant de lui dire rapidement.

-Merci à toi de m’avoir accepter… Mange, ça va refroidir… Bon appétit !

Je la regarde tendrement avant de lui tendre ses couverts avec un sourire ? Une fois qu’elle les prend, j’attrape les miens pour goutter ce fameux plat improvisé. Ouais ! ça se mange et je trouve que j’ai bien géré. Je la regarde de temps en temps, fronçant les sourcils à chaque fois avant de finalement lui dire dans un ton un peu contrarié.

-J’ai mon weekend de libre et je compte bien te refaire grossir un peu… Alors réserve-moi ton temps libre s’il te plait..

Je vois bien que son corps à changer, je ne suis pas aveugle et je l’ai touché dans les moindres détails, mais il y a un autre changement chez elle. Je m’arrête de manger, fermant les yeux pour réfléchir, me remémorant chaque partie de son corps nu entre mes doigts quand finalement, je pense avoir trouver ! Sa cuisse… Son tatouage ma l’air plus grand ? J’ouvre les yeux, me penchant un peu sur le côté ou j’ai cru voir le tatouage. Chance pour moi, son short a remonté légèrement en s’asseyant et je confirme, il a grandi ! Je me remets droit, piquant une nouvelle fois dans mon assiette avant de lui dire, un léger sourire visible sur mes lèvres.

-J’ai hâte de voir la prolongation de ton tatouage. Parlant de ça, tu seras heureuse de découvrir que le miens descend un peu plus bas que ma ceinture de pantalon…

Je la regarde un instant, le regard aguicheur et taquin sans rien ajouté à mes paroles avant de détourner le regard pour continuer de manger, seulement, je n’ai pas très faim. Comparer à elle, j’ai mangé … C’est dans un soupire que je pose mes couverts dans mon assiette, m’adossant au dossier de ma chaise pour me mettre à l’aise, la fixant un moment avant de me rendre compte que cela peut-être gênant quand on mange. Je décide alors de prendre mon assiette en main en me relevant de la chaise pour aller la ranger dans la cuisine, prenant soin de mettre mes couverts dans l’évier avant de placer mon assiette dans le frigo. Qui sait, j’aurais peut-être faim plus tard. Je finis par attraper mon téléphone afin de regarder l’heure. Il n’est pas trop tard pour aller faire quelque course et prendre quelque boisson. Je le range dans ma poche, la regardant à nouveau avant de commencer à ranger un peu le foutoir que j’ai fait dans sa cuisine, débarrassant le plan de travail et mettre l matériel sale dans l’évier en lui disant rapidement.

-Quand tu auras fini, j’aimerai que l’on aille faire quelque courses pour remplir ton frigo de nourritures et de boisson. J’en profiterais aussi pour passer vite fait chez moi prendre des linges propres pour ne pas me promener en tenue de travail…

Sait-on jamais qu’elle veuille se balader demain avec moi. Je ne vais certainement pas remettre ses vêtements là… J’oubliais un truc !

-Du moins, si tu veux bien.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 102
Date d'inscription : 29/07/2015
Age : 22

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:
Infirmière
Voir le profil de l'utilisateur



Taylor Campbell
Infirmière
Sam 5 Sep - 3:35
Je lui souris tendrement, prenant les couverts qu'il me tend. Vu le temps que je l'ai attendu, bien sûr que je l'accepte ! Encore une fois il me demande de manger... Cela me gène car, je ne pensais pas avoir maigrit autant... Je me mordille la lèvre, piquant dans le plat qu'il m'a préparé.

« Je n'ai pas eu beaucoup d'appétit ces derniers jours, mais je compte sur toi pour le faire revenir ! »

Je ponctue ma phrase d'un clin d'oeil avant de piocher de nouveau dans mon assiette... C'est vraiment bon et mon estomac semble me remercier d'y apporter autre chose que des barres de céréales et du café... Je l'observe en mangeant et je vois son air interrogateur, je le vois également se pencher sous la table et c'est sourcils arqué que je le regarde faire en mangeant. Qu'est ce que j'ai fait encore ? Lorsqu'il se redresse je le regarde avec un air interrogateur sans trop comprendre, attendant de voir ce qui cloche.

Ce qui s'en suit me faire soupirer pour le coup. Mon tatouage ! Je l'avais presque oublié celui là, étant depuis un bon moment à faire ces changement... Je ris, me mordillant la lèvres à ses mots... Il me tarde de plus en plus d'arriver au dessert !

« Si tu veux que je mange et que je ne coupe pas mon repas pour te sauter dessus, fais attention à ce que tu me dis ~ »

Je lui tire la langue, continuant mon assiette qui malgré le fait qu'elle soit bonne, commence à me peser sur l'estomac. J'ai l'impression qu'il l'a chargée, voir doublée de portion comparée à la sienne. Il ne mange pas beaucoup d'ailleurs. Je hausse les épaules pour laisser mes interrogations dans un coin tandis qu'il range son assiette dans le frigo... Pour ma part je n'en peux plus... Je vais exploser ! Je regarde mon assiette puis Ezio avant de me dire qu'il faut que je la finisse si je ne veux pas me faire gronder... J'ai l'impression d'avoir cinq ans... Allez plus que cinq fourchettes ! Je ris intérieurement, continuant et terminant même mon assiette jusqu'à la dernière miette...

J'ai l'impression que je vais exploser ! Je me laisse tomber sur le dossier du tabouret... Je n'en peux plus et si je dois avaler encore ne serait-ce qu'une bouchée ou sinon il faudra me faire rouler pour me déplacer. Je me lève avec toute la volonté que je peux trouver en moi de mon tabouret pour mettre mon assiette dans le lavabo et faire couler l'eau pour la laver vu qu'il a déjà pratiquement tout fait. Je l'entends me demander si on peut passer chez lui et aller faire des courses... J'espère juste que ce n'est pas pour me faire manger encore en rentrant !

« Pourquoi pas ! On prendra le dessert en rentrant ! »

Je ris. Je ne compte pas oublier le fait que j'ai envie de voir son tatouage entièrement... Et pas seulement son tatouage. Je me mords la lèvre, lui embrassant le coin des siennes.

« Je vais mettre un pantalon et on y va ? »

Je pose l'assiette propre sur le séchoir à couvert avant de retourner dans ma chambre ou je chope un jeans dans mon armoire. Cela m'arrange d'aller faire quelque course, je n'aurais pas pu profiter du dessert le ventre aussi plein... Je souris, enfilant un haut blanc avant de le rejoindre dans le salon, les clés de ma voiture dans ma main.

«  Tu conduis je suppose ? »

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 97
Date d'inscription : 29/07/2015
Age : 27

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:
Barman
Sam 5 Sep - 9:08
Elle a vraiment envie de moi. Elle me le fait bien comprendre et j’en souris intérieurement. Je reste dans la cuisine le temps qu’elle termine de manger, appuyant mes fesses contre le meuble après avoir fini de tout ranger. Je la regarde finalement se lever de son tabouret, son assiette vide en main, ce qui me rend complètement heureux ! J’ai réussi à la faire manger et je suis super fier de moi, tant qu’elle n’est pas malade évidemment ! Oh mon dieu ! Mais je lui donne une dalle d’enfer ou quoi ? Elle parle déjà du dessert pour le retour. Je ris cette fois sans me retenir jusqu’à ce que je sente ses lèvres se poser rapidement au coin de miennes.

-Je tiens à te faire reprendre du poids, mais n’abuse pas des bonnes choses ça fait grossir !

Je lui souris tendrement avant qu’elle ne me dise qu’elle va mettre un pantalon avant que l’on y aille. Je lui fais un oui de la tête, mais au fond de moi je me demande bien combien de fois elle compte se changer ? Elle pourrait pourtant sortir en short et non, elle veut mettre un pantalon… Je ne vais pas chercher à comprendre après tout ! Après quelque rapide minute, elle revient, clé de voiture à la main. Elle pense vraiment que je vais conduire ? Vu son état d’esprit, je ne vais certainement pas prendre le risque d’être au volant !

-Tu ris ? Pas envie que tu me déconcentres en chemin…

Je lui affiche un large sourire avant de marcher vers la sortie, venant m’arrêter devant la porte passager de la voiture en attendant qu’elle ouvre. Chose faite, je me glisse dedans, entendant sa portière s’ouvrir aussi. Je viens de penser à un truc, seulement, je n’ai aps été dans son jardin depuis que l’on se connait donc je n’ai pas le choix de le lui demander…

-Tu as un barbec’ ? Je pense bien en faire un demain s’il fait beau. En attendant, on peut déjà aller vers le super marché.

Je lui souris tendrement, posant ma main sur sa cuisse pour la taquiner un peu et encore, qu’elle soit heureuse, je ne fais que la poser ! Je lui laisse le temps de se décider à nous y emmener, ne tirant pas ma main une seule seconde de sa cuisse jusqu’à ce que nous y arrivions enfin. Je me précipite hors de la voiture quand elle se gare, l’air heureux avant de venir vers elle pour passer mon bras autour de ses épaules. Entrant dans le magasin à ses côtés comme un vrai petit couple. Je lui montre rapidement du doigt les paniers à course pour en prendre un au passage.

-Pour les courses, prend ce qui te donne envie vu que le but est que tu manges…

Je lui dépose un rapide baiser au sommet de sa tête avant d’aller prendre le panier pour revenir à ses côtés et remettre mon bras sur ses épaules en nous engageant dans les rayons diverses. Nous commençons dans le rayon frais et mon regard se pose sur… De la crème fraîche ! OMG J’en veux ! J’attrape une bouteille rapidement, la regardant du coin de l’œil avec un petit air taquin.

-C’est pour mon dessert ça…

Je me mords la lèvre en souriant, détournant finalement mon regard du sien pour regarder s’il n’y a pas d’autre chose intéressante au passage…
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 102
Date d'inscription : 29/07/2015
Age : 22

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:
Infirmière
Voir le profil de l'utilisateur



Taylor Campbell
Infirmière
Sam 5 Sep - 12:39
Lorsque je reviens clés en main, il me dit qu'il ne veut pas conduire vu mon état d'esprit... Moi le déconcentrer ? Je ne vois pas en quoi, je n'aurai rien fait dans la voiture, même si la banquette arrière peut être fort intéressante. Je lève les yeux au ciel comme pour lui donner tord, fermant ma porte d'entrée derrière lui et ouvrant la voiture à distance pour qu'il puisse y entrer et que je puisse m'y glisser également côté conducteur. Je mets le contact et sors de mon allée en marche arrière avant de prendre la route, souriant lorsqu'il pose sa main sur ma cuisse. Sa tendresse envers moi est agréable ça faisait longtemps.

Concentrée sur ma route, une main sur le volant je viens poser ma main sur la sienne lorsque je n'ai pas besoin de changer les vitesses, n'y de prendre un virage, enlaçant mes doigts aux siennes lorsque je le peux... Il me parle de barbecue, ça peut être tentant si le temps est avec nous demain.

« Oui si tu veux ! Ça fait longtemps qu'il n'a pas servit ! »

Je tourne mon regard vers le siens pour lui sourire avant que nous arrivions au super marché. Je me gare puis je sors, rangeant les clés dans la poche arrière de mon jeans tandis qu'il s'approche de moi pour passer sa main autour de mon épaule... Ça me fait sourire et surtout plaisir de voir qu'il veut bien que l'on s'affiche tous les deux. Je fais de même passant ma main sur sa hanche tandis que nous entrons par les portes automatique. Une fois encore il fait allusion au fait que je dois manger après avoir pris un panier, m'incitant à prendre ce que je veux.

« J'ai tant que ça maigrit ? »

Je me suis regardée dans mon miroir avant de me doucher et certes ça se voyait un peu, mais je ne pensais pas autant. Mes fesses prennent toujours, du moins presque toujours autant de place dans mon jeans. Je me mords la lèvre. Je ne veux pas le décevoir non plus, mais je ne sais pas vraiment de quoi j'ai envie. Je le laisse prendre de la crème et ce qu'il dit me fait rire. Pour son dessert ? Je ne vois pas ce qu'il peut faire avec de la crème. De la chantilly j'aurai compris, mais la pour le moment ça reste vague pour moi. Je prendrais des fraises au rayon des fruits et légumes, peut-être qu'il voudra en manger avec. J'attrape des cuisses de poulets et des saucisses pour le barbecue si on le fait demain avant de les mettre dans le panier et un paquet de lardon ça peut toujours servir en carbo ou autre !

« Tu aimes manger quoi ? »

Je ne veux pas penser qu'à moi, après tout je ne suis pas toute seule ce week-end et je n'aurai sûrement pas fait la cuisine du week-end s'il n'avait pas été là... Au pire du pire je me serai fait des pâtes si je n'avais plus eu de barres de céréales. J'en prends d'ailleurs deux paquet lorsque l'on passe devant le rayon et j'en profite pour prendre du chocolat... Oui j'ai le chic pour ne manger que des cochonneries et je sens la remarque d'Ezio arriver de loin si je continue de remplir le panier que de saletés.

Me baladant à ses côté dans les rayons je réfléchis à des idées cuisines, mais rien ne me vient. J'ai tellement mangé ce soir pour lui faire plaisir que rien ne me vient à l'esprit... Je sens encore d'ailleurs son plat, malgré le fait qu'il ait été bon, sur mon estomac... Je vais exploser ! Du fromage, des yaourt, un pack de bière que je porte à la main et un sac de charbon pour le barbecue, qui me fait lâcher Ezio pour pouvoir le porter et je pense que ce sera tout. La pyramide de chocapic en promotion est toujours là et c'est en riant que je m'en décale. J'évite depuis peu les catastrophe, même si je sais que la plupart du temps ce sont les catastrophes qui viennent à moi !

« On va payer tout ça ? Sauf si tu as d'autres envie ? »

Habituellement je suis une grande mangeuse, mais vue que ça fait presque deux semaines que je mange presque rien mon estomac a dû rétrécir un peu. Il lui faudra du temps pour se réhabituer à manger et je sens qu'avec Ezio ce week-end ce sera du rapide, car il a l'air décidé à me faire prendre du poids et je sais que je n'aurai pas le choix ! On se dirige vers la caisse ou je vois la tonne de nourriture passer devant mes yeux. Mon frigo sera plein pour des mois ! Je range les articles dans un sac au fur à mesure que la caissière les passe en scan, levant mon regard doux vers Ezio qui fait de même dans un autre, lorsque la caissière nous dit que l'on forme un beau couple. J'écarquille les yeux pour le coup, ça fait bizarre à entendre... Puis je souris... Ça me fait tellement plaisir à entendre que je crois que j'en rougis, tournant la tête ailleurs pour ne pas que ça se voit, faisant mine de toujours mieux ranger les courses. Je me ramolli lorsqu'il est là, c'est pas possible ! Je règle les courses en la remerciant, attrapant mon sac qui pèse trois tonnes pour sortir du magasin et me diriger vers la voiture.

« Si je ne prends pas dix kilos ce week-end avec tout ce que tu m'as pris, je ne comprendrais pas ! »

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 97
Date d'inscription : 29/07/2015
Age : 27

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:
Barman
Dim 6 Sep - 2:10
Durant notre balade, j’attrape quelque truc intéressant dans les rayons, ne faisant pas trop attention à ce qu’elle prend, bien que je remarque les viandes qu’elle prend certainement pour le barbecue, c’est déjà ça que je ne dois pas prendre. Quand elle me demande ce que je veux manger, j’hausse les épaules. Je n’ai pas trop d’idée et en même temps, je ne suis pas trop difficile. Je mangerais donc ce qu’elle voudra. Je finis finalement par regarder les courses qu’elle prend et je ne peux m’empêcher de voir les chocolats, ce qui me fait sourire jusqu’à ce que je vois la pyramide de chocapic qu’elle a l’air de prendre soin à éviter. Je ris sans me retenir, la trouvant complètement adorable avec sa réaction quand elle me pose une question.

-Non, je pense que ça ira donc allons-y.

Nous allons finalement vers la caisse et les articles passent assez vite devant le scan. Je commence à ranger les courses tranquillement dans des sacs quand j’entends la caissière nous parler ce qui me tire un sourire en coin et quand vient le moment de payer, je vois Taylor le faire. Je fronce les sourcils sans rien dire, terminant le rangement des courses avant d’attraper les sacs pour marcher vers la voiture. Taylor est devant moi, portant un sac qui parait fort lourd pour elle, mais elle n’a pas l’air de vouloir baisser les bras. Je la laisse faire jusqu’à ce qu’on soit devant la voiture, face au coffre pour ranger les sacs. Je les range sans répondre à sa question, sans même ouvrir la bouche pour lui parler. Je suis contrarié parce que je lui ai proposé de faire des courses que je comptais payer, mais non, il a fallu qu’elle les paye. J’inspire profondément avant de venir m’installer dans la voiture, profitant pour me prendre une cigarette en ouvrant la fenêtre.

-Prochaine fois que je te propose de faire des courses et que c’est toi qui les payes, je m’en vais !

Je crois les bras, fronçant les sourcils tel un gamin qui boude en gardant ma cigarette allumé entre mes lèvres. Le temps passe et ma cigarette est finit depuis belle lurette quand nous arrivons chez elle. Je ne perds pas de temps à descendre de la voiture pour me diriger vers le coffre quand j’entends le frein à main et je commence à attraper quelque sacs de courses, prenant exprès les sacs les plus lourds pour lui laisser les deux moins lourd du tas. Je vais attendre devant sa porte qu’elle ouvre après quelque minutes pour que je puisse me diriger vers la cuisine ou je dépose les sacs près du frigo avant de les attraper l’un après l’autre pour lui tendre les éléments afin qu’elle puisse les ranger ou ils doivent se trouver. Une fois finit, je vais vers le salon ou je me vautre dans son canapé en soupirant.

-Tu veux faire quoi maintenant ?

Je me retourne pour être installer sur le dos et croisant mes bras derrière ma tête en regardant le plafond. Maintenant que les choses sont faites, je n’ai pas trop d’idée pour la suite et je ne peux m’empêcher de me sentir énerver parce qu’elle a payé les courses ! Grrrr U_U
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 102
Date d'inscription : 29/07/2015
Age : 22

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:
Infirmière
Voir le profil de l'utilisateur



Taylor Campbell
Infirmière
Dim 6 Sep - 3:59
Il ne me répond pas et depuis que l'on a quitté la caisse du magasin je le sens agacé... Je ne comprends pas pour ma part le pourquoi du comment il est comme ça. J'ai fait les courses comme il le voulait, j'ai pris de la viande pour le barbecue comme il le voulait et j'ai même pensé à prendre des fraises pour pouvoir les manger avec la crème qu'il a pris... Je suis plutôt interloquée pour le coup et j'ouvre alors le coffre sans rien dire avec mon sac qui pèse une tonne. Il est temps que je reprenne la natation ou un sport, je me ramolli et je pense que ça a empiré avec ma perte de poids. Je ferme le coffre avant de reprendre ma place conducteur, c'est la que la remarque fuse. Il n'est pas sérieux quand même ? Il boude parce que j'ai payé ? Ça ne me serait même pas venu à l'esprit et je ne peux m'empêcher de rire à cela.

« Tu es sérieux ? Tu ne vas pas bouder pour ça quand même, c'est par réflexe que j'ai payé, c'est moi qui vais en partie manger tout ça ! »

Je secoue la tête, sourire aux lèvres avant de m'allumer moi aussi une cigarette, mais monsieur semble vouloir bouder. Je vais le laisser faire, ce n'est pas le genre de choses qui va me faire sortir de mes gonds, sauf si bien sûr ça doit durer toute la soirée ! Et vu qu'il ne semble pas disposé à parler sur la route je mets de la musique jusque chez moi, me garant correctement. J'ai à peine le temps de couper le moteur qu'il est déjà dehors. Je me mords la lèvre d'agacement cette fois-ci mais je ne dis rien, préférant le laisser faire sa tête de mule avant de sortie de la voiture à mon tour et de prendre les deux sacs qu'il reste. Ils sont beaucoup moins lourd et je pense qu'il a fait exprès. Je ne suis pas une petite chose fragile !

Je grogne intérieurement, fermant la voiture à clé avant de lui ouvrir et c'est encore dans un silence pesant que l'on range les courses dans mes placards et dans mon frigo qui je crois n'a jamais été aussi plein depuis que je vis ici... Je ne vais jamais pouvoir manger tout cela à moi toute seule c'est impossible, la plupart des choses seront périmés avant que je n'ai le temps de dire ouf... Le temps de ranger les dernières choses, je le vois aller s'étaler sur mon canapé, les mains derrière la tête à me demander ce que l'on peut faire maintenant. Je m'approche de lui faisant le tour du canapé, pour m'agenouiller prêt de son visage ou je viens pince ses joues...

« Je ne sais pas... Tu pourrais commencer par arrêter de bouder ! »

Je me redresse alors pour l'embrasser du bout de mes lèvres et retourner dans la cuisine. Voilà que depuis que je les ai acheté, j'ai envie de fraises ! Je les sors du frigo afin de les couper en deux sur ma planche à découper, pour les mettre enfin dans un bol ou je verse quelques cuillères d'eau et un peu de sucre. J'adore ça ! Et même si je sens que je n'ai pas complètement digéré le repas, par gourmandise j'en ai envie... Je lève mon regard vers Ezio qui est toujours sur le canapé avant de m'approcher de lui avec deux cuillères et de m'asseoir par terre non loin de sa tête. J'allume la télé avant de croiser mes jambes en tailleurs et pour enfin lever une cuillère dans sa direction, un doux sourire taquin en coin.

« Les fraises de la réconciliation ? »

Je lui tend la cuillère ou pendouille au bout un de mes doubles de clés. Je lui souris, retournant mon regard vers la télévision... S'il boude encore je ne saurai pas quoi faire d'autre vu que d'habitude c'est moi qui boude et c'est les autres qui doivent trouver des idées pour me faire débouder... Le couple de choc que l'on fait me fait rire intérieurement.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 97
Date d'inscription : 29/07/2015
Age : 27

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:
Barman
Dim 6 Sep - 5:00
Elle finit par venir près de moi pour me dire que je pourrais commencer par arrêter de bouder ? Impossible ! Je reste immobile, la regardant en la suivant du regard quand elle repart vers la cuisine. Je ne me redresse même pas pour voir ce qu’elle fait, mais j’entends du bruit comme si elle préparait quelque chose, mais quoi ? Ezio ne soit pas tenter à regarder ! Je soupire un grand coup, préférant fermer les yeux un instant quand je l’entends s’approcher de moi. Je les ouvre pour la regarder s’assoir à terre en tailleur en ayant allumé la télévision avant de me tendre une cuillerée de fraises. Han ! Elle veut m’amadouer par l’estomac… Mais mon regard est attiré par des clé qui pendouille. Ce sont les clés d’ici ? Elle veut me les donner ? Je finis par sourire en coin, me redressant un peu pour accepter la bouchée, terminant en attrapant les clés, mais je ne peux m’empêcher de la taquiner un peu…

-Tu es grave ! Je n’arrive pas à te bouder bien longtemps. Merci pour les clés, même si j’aurais préféré les clés de ta voiture…

Je souris en passant mes dents rapidement sur ma lèvre avant de me lever du divan, me rappelant qu’on a oublié de passer chez moi avec tout cela et j’en ai plus que marre d’être en tenue de travail là, simplement parce que j’ai l’impression de sentir mauvais et j’ai horreur de ça ! Vu qu’elle me donne le double des clés, c’est qu’elle a confiance en moi et je peux donc faire comme chez moi ? Voyons voir ! je me dirige vers sa chambre, fouillant dans sa garde-robe pour voir si elle n’a pas quelque chose pour moi enfiler. Pfff que des trucs de femme là-dedans ! Je referme son armoire et en me tournant, je vois mon tee shirt. C’est déjà ça ! Je l’attrape rapidement, faisant une vague de vent ou je ne peux que sentir son parfum s’en dégager. Je le porte à mon nez, reniflant doucement avant de sourire encore une fois en me dirigeant vers la salle de bain ou j’en profite pour crier rapidement.

-Interdiction de venir me déranger !

Pour être sûre qu’elle ne vienne pas, je ferme la porte à clé derrière moi avant d’en profiter pour prendre une douche rapide. C’est après quelque minutes que je sors de sous l’eau, cherchant un essuie de bain que j’enroule à ma taille. Pfff, j’ai même pas de boxer propre du coup ! Je souris un grand coup, me sechant le torse et les cheveux rapidement avant de remettre l’essuie autour de mes hanches, enfilant le tee shirt qu’elle avait ce matin même sur elle avant d’enrouler mes vêtements sales dans mes bras, retournant dans le salon.

-Tu penses qu’il serait possible de faire une machine ? Je ne tiens pas à repartir d’ici dans cette tenue…

Je me retiens de rire, m’imaginant déjà devoir sortir comme cela avant de me tourner pour me diriger vers la machine à laver ou je dépose mon linge devant, à terre, puis je retourne dans le salon ou je m’affale de nouveau sur le canapé, approchant ma tête de son épaule ou je la regarde, un léger sourire aux lèvres.

-Pas trop dure de savoir que j’étais sous la douche sans toi ?

J’entends soudain un miaulement avant de sentir un poids sur mon dos. Son chat… Je le sens faire des vas et viens dans mon dos comme s’il cherchait pas place pour s’installer jusqu’à ce qu’il décide de se coucher sur… Mes fesses ! Je pouffe de rire, enfouissant ma tête contre le divan avant de me reprendre un peu pour la regarder.

-En tout cas, ton chat est plus rapide que toi pour sauter sur les gens !
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 102
Date d'inscription : 29/07/2015
Age : 22

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:
Infirmière
Voir le profil de l'utilisateur



Taylor Campbell
Infirmière
Dim 6 Sep - 5:34
Jamais content ! Même s'il sourit il râle en disant qu'il aurait préféré les clés de ma voiture ! Je tire une moue boudeuse pour le coup. Je pensais lui faire plaisir en lui donnant mes clés en gage de confiance, mais il trouve à râler. Il mange quand même la bouchée de fraise ce qui me fait sourire. Je ne vais pas chipoter, je vais le laisser faire son grincheux, peut-être que ça lui passera. Je le regarde se lever et partir dans ma chambre. Peut-être qu'il souhaite se laver, je le laisse faire et après tout à ce qu'il me hurle, je n'ai pas le droit d'y aller... Je reste assise au sol croisant dans une nouvelle moue boudeuse mes bras contre ma poitrine... Et ma tête de grincheuse apparaît encore plus lorsque j'entends le loquet de la salle de bain se fermer.

Il est vraiment sérieux là ? Les yeux grands ouverts je regarde la porte de ma chambre... Le bougre ! Mon regard se tourne vers la télé pour me changer les idées et je reprends mon bol de fraise pour me venger dessus en avalant deux/trois cuillères... Je sens qu'ensemble des fois ça fera des étincelles en vu de nos deux caractères qui ont l'air de bien être explosifs et que ça risque d'être tendu... Je grogne lorsque je l'entends revenir, me demandant s'il peut faire une machine.

« Fait comme tu le sens ! »

Rien de plus, je continue de regarder l'émission de merde qui passe à la télé tandis qu'il revient s'étaler sur le canapé alors que comme une conne je suis restée au sol... J'aurai dû m'étaler comme lui pendant qu'il était à la douche et prendre toute la place ! Je sens alors son souffle prêt de mon épaule et lorsque je tourne ma tête vers la sienne, il sourit, le con ! A sa question il n'a que comme simple réponse ma langue que je lui tire, avant que je n'entende mon chat miauler et lui sauter dessus. Je lève mon regard vers la bête qui semble s'installer confortablement sur ses fesses... A sa nouvelle question je lève les yeux au ciel, me mordillant la lèvre au passage sans qu'il ne le voit, je ne veux pas qu'il sache que ça m'atteint !

« Je ne vais pas te sauter dessus, tu m'as dit de ne pas te déranger ! »

J'ai envie de rire, mais non ! Je refuse ! Il veut jouer au boudeur et bien je vais jouer ! Car oui j'ai envie d'aller me blottir dans ses bras ! Oui je veux l'embrasser et oui j'aurai bien voulu me mettre à la place du chat, mais non ! Je vais bouder. C'est pour cela que j'attrape Minipouce pour la prendre contre moi.

« Va pas voir le méchant monsieur, reste avec Maman ! »

Sauf que Minipouce en a décidé autrement et qu'elle veut me faire perdre la face, face à Ezio. La saloperie repart de mes bras pour revenir se poser sur Ezio, cette fois-ci sur son dos en miaulant fièrement... Je la regarde avec de grand yeux avant de croiser mes bras contre ma poitrine et de re chopper mon bol de fraise en grognant.

« Traîtresse ! »

Je l'entends se foutre de ma gueule de loin...
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 97
Date d'inscription : 29/07/2015
Age : 27

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:
Barman
Dim 6 Sep - 6:02
Han ! On dirait que madame veut bouder, alors je vais la faire bouder pour une bonne raison ! Quoi que… Elle boude peut-être pour le coup de la douche ? Hum, intéressant cette idée ! Quand je lui parle du chat sur moi, elle l’attrape en lui demandant de rester près d’elle, mais Minipouce n’a pas l’air de le vouloir, repartant de ses bras pour venir se remettre sur mon dos en miaulant. Je me redresse un peu pour la regarder et elle a l’air d’être bien mise. Taylor boude encore plus sur le coup, croisant ses bras en la traitant de traitresse ou je ne peux m’empêcher de rire. Je mets mes mains devant ma bouche pour étouffer mon rire et je sens également le chat sauter sur mon dos à chaque rie, ce qui me fait rire encore plus. J’essaye d’étouffer mon rire pour me calmer un peu afin de savoir lui parler, mais j’ai bien beaucoup de mal.

-Tu… Tu ne sais pas bouder haha ! Elle sait prendre les devants en tout cas ! Haha !

Je ris encore plus. Le chat dépasse le maître sur le coup ! Premier contact que j’ai avec son chat et voilà qu’elle m’a adopté ! Je pose mes coudes sous mon torse pour relever ma tête avant de tirer un de mes coudes pour réussir à venir tirer un peu sur la joue de Taylor pour l’ennuyer et surtout essayer de la faire rire un peu, mais j’ai du mal à lui tirer ne fusque qu’un petit sourire en coin. Mmmh ok ! Je vais l’avoir autrement alors et là, je suis sûr qu’elle arrêtera de bouder ! Je me relève du canapé, tournant doucement pour ne pas expulser le chat non plus avant de me mettre debout face à Taylor.

-Alors ! Vu que tu as fait prolonger ton tatouage, tu dois avoir de la pommade ! J’ai encore quelque croute d’encre sur le mien, faudrait m’en mettre un peu…

Je la regarde dans les yeux, le regard neutre avant d’attraper mon tee shirt pour l’ôter, dévoilant le tatouage sur la moitié de mon corps alors que la serviette cache le reste. Attendant une réaction de sa part, je finis par lui sourire en coin, reniflant le tee shirt devant elle avant de dire dans un murmure.

-Je vais peut-être le remettre, ton odeur me manque… Elle boude pas elle au moins !

Je retire le tee shirt de devant mon nez avant de le lui lancer pour aller vers la cuisine ou j’ouvre le frigo pour me prendre une boisson. Elle a pris des bières tout à l’heure ! J’en prends alors une, refermant la porte du frigo en restant dans la cuisine en la regardant après avoir décapsuler ma bouteille pour savoir boire une gorgée. Elle râle toujours ? Quel dommage ! Le chat apparait devant moi en un saut qui me surprends sur le moment avant que je ne lui souris en lui grattant la tête d’un doigt avant de lui murmurer.

-Tu es adorable, mais tu serais chiante comme nana !

Je ris à ma connerie alors que le chat frotte sa tête contre mon doigt dans tous les sens en ronronnant vachement fort. Je devrais peut-être avoir un animal chez moi…
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 102
Date d'inscription : 29/07/2015
Age : 22

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:
Infirmière
Voir le profil de l'utilisateur



Taylor Campbell
Infirmière
Dim 6 Sep - 6:28
Le voilà qui rit et pas qu'un petit peu ! Il se moque littéralement de moi et Minipouce ne perd rien pour attendre ! Plus de câlin pendant une semaine... m'enfin je dis ça maintenant, mais je sais que d'ici quelques heures lorsqu'elle viendra me réclamer des câlins, je serai la première à lui en faire, je suis trop gaga avec elle ! Il rit encore et tente de me faire sourire en me titillant et en tirant sur mes joues et c'est avec toute ma force mental dont je peux faire preuve que je reste impassible ! Et dieu seul sait oh combien il est dur pour moi de ne pas rentrer dans son jeu...

Je le sens se lever du canapé et j'entends un petit pouf qui doit être Minipouce qui vient de tomber sur le canapé tandis qu'il vient se mettre debout devant-moi, me sortant le grand jeu en mode monsieur Sexy Boy... Putain de merde ! Ne pas regarder et ne pas succomber sont les maître mots ! Je veux pourtant voir son tatouage et je me punirai d'avoir levé les yeux pour le regarder.. Je me déteste ! Pourquoi ? Parce que ce mec est putain de bien foutu et ce tatouage est putain de magnifique... Et que ma putain de libido et insatiable lorsqu'il est là ! Mon cœur fait un bond et je détourne le regard pour ne pas succomber... Je me mords la lèvre sachant qu'il fait ça pour me prendre par les sentiments. Le mot d'ordre : Ne pas craquer ! Taylor prend sur toi !

Chose difficile lorsqu'il sort des choses comme quoi mon parfum lui manque et qu'il ira bientôt se recouvrir... Personnellement j'ai envie d'une seule chose c'est de lui arracher sa serviette pour voir le tatouage en entier et certes son corps, mais en premier lieu le tatouage... Je prends une grande inspiration, l'entendant aller dans la cuisine. Mon chat le suit et moi... Et bien je suis toujours au sol... J'entends un bruit qui me fait penser à une bière que l'on décapsule et je me redresse pour faire passer doucement ma tête au niveau du dossier... L'image qu'il doit avoir doit être comique, je fais office de fouine pour le coup !

Il semble murmurer quelque chose à Minipouce en la caressant, et je tire une petite moue qu'il peu voir faisant mine d'être jalouse, alors que je m'étale à mon tour sur le canapé, prenant toute la place également.

« Si tu veux que je te mette de la crème, je veux un massage à la suite ! »

Oui bon c'est le seul marché que j'ai trouvé pour ne pas trop perdre la face... Tête de mule un jour, tête de mule toujours ! Je me redresse, assise du canapé pour attraper dans le tiroir de ma table basse la crème pour tatouage qui est en gros pot en vu de tous les dessins qui parcourent mon corps... Un jour j'arrêterai c'est promis ! Je tapote la place prêt de moi et j'attends qu'il vienne s'asseoir pour m'en mettre sur les mains que je frotte entre-elles le temps qu'il s'installe...

Je lui souris... Oui d'accord, je ne boude plus... Commençant à étaler doucement la crème dans son dos. Sa peau et douce et chaude bien que quelque fois rugueuse à quelques endroits à cause de bouts de peaux qui ne semblent pas avoir encore cicatrisés complètement. Lorsque je passe dessus, je me fais plus douce afin de ne pas abîmer son œuvre d'art, posant mes lèvres sur son épaule... Quitte à ne pas pouvoir avoir ses lèvres, je lui montre que je ne boude pas par ces doux baisers.

« Retourne-toi ~ ! »

Je lève mon regard au siens pour étaler devant à présent. Une fois encore je frotte mes mains entres-elles le temps qu'il se retourne pour que je puisse lui passer la pommade...
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 97
Date d'inscription : 29/07/2015
Age : 27

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:
Barman
Dim 6 Sep - 10:13
Taylor finit par me sortir de ma discussion avec son chat, me disant qu’elle veut un massage en échange ? Je lui dis alors un « ok ! » avant de voir qu’elle se lève, certainement pour aller chercher la pommade mais elle n’a pas bien loin à aller. Elle revient, énorme pot à la main avant de tapoter sur le canapé pour me faire comprendre que je dois prendre place à ses côtés. Je ne me fais pas trop attendre quand je remarque qu’elle étale déjà la pommade dans ses mains en me souriant. Je m’installe alors, lui offrant mon dos quand je sens ses mains se poser pour commencer à glisser. J’inspire lourdement au contact de ses mains sur ma peau, non par douleur, mais par plaisir de les sentir et j’en profite grandement ! Elle me demande finalement de me retourner. Nous nous retrouvons cette fois face à face

Mon regard se plonge dans le sien avant qu’un frisson ne me parcourt quand ses mains se posent sur mon torse. Mon cœur s’affole même, me rendant ma respiration encore plus lourde. J’ai du mal à avaler ma salive tellement elle me rend nerveux. Les choses ne s’arrangent pas du tout quand ses mains descendent sur mes abdos ou mon corps se crispe un peu, devenant encore plus nerveux. Je finis par fermer les yeux en me mordant la lèvre pour inspirer calmement en espérant me détendre un peu, mais ce n’est pas facile quand ses mains continuent de glisser sur mon corps. Je finis par tourner la tête, ouvrant mes yeux quand ses mains arrivent à la limite de l’essuie.

-Merci…

Elle m’a rendu tellement nerveux que je ne sais pas du tout comment m’en sortir en lui faisant le massage qu’elle m’a demandé ! Je me racle la gorge avant de me relever, l’évitent du regard un instant pour aller chercher ma bouteille de bière que j’avais oublié dans la cuisine. Je l’attrape, buvant une grosse gorgée avant de me tourner pour regarder vers Taylor.

-Tu en veux une ? Tu pourrais chercher de la crème pour ton massage…

J’ai dit que je le ferais et je tiens à tenir mes engagements. J’attends sa réponse pour ne pas revenir au salon sans sa boisson et quand je l’ai, je vais m’installer au canapé, posant la/les bière(s) sur la table base en attendant de savoir ce qu’elle va bien m’apporter pour commencer son massage. Je la regarde en coin, inspirant fortement encore pour me donner du courage, courage pour ne pas me laisser tenter surtout ! Et lui demande de s’installer sur le ventre. Quand elle prend place, je me relève de l’autre divan pour venir passer une jambe sur le canapé avant de poser mes fesses sur les siennes pour savoir la masser comme il faut, dans une position plus ou moins agréable, bien que mon essuie est assez dérangeant, mais pas grave, je le remonte un peu pour éviter qu’il me dérange plus longtemps.

Je relève doucement son tee shirt, lui demandant même de le retirer avant de dégrafer son soutien pour avoir champ libre sur son dos avant de commencer, fermement, mais délicatement aussi. Je passe le bout de mon index sur sa colonne vertébral en remontant jusqu’à se nuque ou je viens déposer mes deux mains pour commencer à masser ses épaules, laissant mes mains glissés à chaque mouvement de massage vers le bas de son dos ou je remonte pour recommencer mon parcours. Qu’est-ce qu’il ne faut pas faire…
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 102
Date d'inscription : 29/07/2015
Age : 22

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:
Infirmière
Voir le profil de l'utilisateur



Taylor Campbell
Infirmière
Dim 6 Sep - 13:49
Je lui étale la crème en prenant bien soin de bien en mettre partout... Bien entendu j'en profite pour mieux regarder son tatouage, un doux sourire en coin tandis que de mes mains je redécouvre la douceur de sa peau... J'essaie de ne pas avoir les pensés qui divague trop loin sinon je me connais je vais lui sauter dessus... Je ris intérieurement et ma petite moi intérieurement boude dans son coin tandis que je repousse mes propres ardeurs. Nos regard se croisent et je dois dire que ses yeux sont toujours aussi magnifiques. Je ne peux m'empêcher de me mordiller la lèvre en lui souriant descendant ma main jusque la frontière de sa serviette... Je ne sais pas vraiment jusqu'où va son tatouage encore... Je termine et il me remercie ce qui me fait rire... Qui pourrait dire que quelques minutes plus tôt j'étais en train de bouder ? Avec lui c'est impossible...

Il se lève du canapé assez rapidement comme si une mouche l'avait piqué, mais intérieurement je sais pourquoi même si je fais comme si tout allait bien et que je n'avais pas sentit ses frissons et ses muscles se contracter lorsque je faisait passer la crème... Je me mords la lèvre inférieure en le regardant se désaltérer avec sa bière, acquiesçant lorsqu'il me demande si je veux une bière. Je ma lève alors du canapé pour aller dans ma chambre puis dans la salle de bain pour prendre dans mon placard une huile au doux parfum de vanille des îles. Je m'en mets souvent l'été pour ne pas avoir la peau déshydratée, mais elle sera encore mieux comme huile de massage !

Je reviens tout sourire dans le salon, lui tendant l'huile avant de prendre la bière sur la table basse à mes lèvres. La fraîcheur m'en donne des frissons, mais c'est plutôt agréable et désaltérant... Je m'allonge sur le canapé non sans oublier d'enlever mon t-shirt, le laissant se charger de mon soutient-gorge... Un frisson me parcours de nouveau lorsque je sens ses doigts frôler la peau de mon dos tandis qu'il s'installe sur mes fesses... Je croise mes bras sous ma tête avant de fermer les yeux.

Ses mains se font à la fois délicate et ferme... C'est agréable et je me mordille la lèvre... J'essaie de me concentrer sur le bien-être que ça me fait en non sur l'envie qui me démange et finalement j'en oublie cette envie au fur à mesure... Mon dos et mes épaules se relâchent... Une fois encore je suis heureuse qu'il soit revenu à moi et si j'étais un chat en ce moment je ronronnerais !

Lorsqu'il termine je me retourne pour m'asseoir face à lui, venant glisser mes doigts contre sa joue que je caresse doucement, tendrement avant de venir l'embrasser rapidement et de souffler.

« Merci ~ »

Je lui offre un grand sourire avant de rattraper mon t-shirt. Je ne vois pas l'utilité de me battre pour remettre mon soutient-gorge pour enfin regarder Ezio de nouveau... Je joue avec mes lèvres assez soucieuse... Je n'ai pas envie de lui mentir, de lui cacher quoi que ce soit et je veux que les choses soient clair entre-nous et je n'ai surtout pas envie qu'il se fasse des idées s'il tombe dessus... Inconsciemment lorsque je suis dans mes pensés je joue avec sa main dans le mienne avant de lever mon regard dans le siens.

« Je... Je ne veux rien te cacher et surtout pas qu'il y ait de malentendu si tu montes en haut un jour alors... »

Je me relève du canapé me passant la main dans les cheveux lui indiquant de me suivre vu que je préfère qu'il voit par lui-même l'univers que je me suis crée à l'étage... Je garde sa main dans la mienne le faisant me suivre jusque la porte qui se trouve au fond de la cuisine. Je l'ouvre et nous montons une bonne vingtaine de marche... Une douce odeur d'encens vient rapidement chatouiller mes narines tandis que nous arrivons en haut. Il fait complètement noir, mais le plafond se découvre déjà. Des centaines d'étoiles qui m'ont mit un temps fou à l’installation brille au dessus de nos tête et lorsque j'appuie sur l'interrupteur les étoiles restent présentent mais une lumière tamisée et une douce musique retenti en fond sonore... Au centre se trouve un énorme hamac et à côté... Je me mords la lèvre... Ce n'est pas vraiment mon côté manuel que j'ai voulu lui dévoiler, mais ce défaut que je me garde de crier sur tous les toits...

« Je... Je ne deale pas... Du moins plus... C'est juste un mauvais plaisir que je prends de temps en temps... Je ne voulais pas que tu tombes dessus et que tu te mettes en tête que je suis une toxicomane... Loin de ça... »

Je regarde mes pieds... C'est vrai que avoué comme ça je dois me faire passer pour une droguée alors que je ne fume de l'herbe que de temps en temps... Une fois semaine habituellement même si ces derniers jour ça a été plus présent...

« Si tu n'apprécies vraiment pas ça, je peux jeter mes plants... »

J'ai l'impression d'être comme une petite fille qui va se faire gronder... Jeter mes plants ? Je le ferai, même si cette habitude de venir me poser dans mon havre de paix me manquera... J'ai dealé mais c'était il y a si longtemps que l'habitude de faire pousser ces natures chez moi est devenue une vieille habitude... Dit quelque chose s'il te plaît...
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 97
Date d'inscription : 29/07/2015
Age : 27

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:
Barman
Lun 7 Sep - 7:30
Je continue mon massage, mettant une bonne couche d’huile sur son dos que j’étale jusqu’à ce que je sente que mes mains ne glissent plus comme au début et Taylor à l’air complètement détendu. J’en suis assez heureux et content de ne pas lui avoir sauter dessus, surtout ! J’arrête finalement le massage avant de me retirer de ses fesses pour qu’elle puisse bouger. Elle se tourne et s’assoit alors que je m’assois également, ayant place cette fois sur le divan quand elle vient me caresser la joue, venant rapidement m’embrasser assez tendrement en me disant merci. Je lui souris en guise de réponse quand elle me sourit également avant d’attraper son tee shirt pour l’enfiler sans prendre la peine de refermer son soutien. Pffff ! Je vais voir dure à cause de ce petit détail…

Il lui arrive quoi là ? Ce qui est bien, c’est que j’en oublie son soutif, préférant me questionner sur sa réaction soudaine, mais j’en ai vite la réponse quand elle me parle, se levant en me regardant dans les yeux et voilà qu’elle me dit qu’elle ne veut rien me cacher ? Pas de malentendu si je monte ? Il y a quoi en haut qu’elle ne veut pas me cacher et qu’elle ne veut surtout pas que je pense mal ? Elle passe sa main dans ses cheveux avant de me faire signe de la suivre. Mmmh, ok si elle y tient ! Je me relève, tenant mon essuie pour ne pas le perdre en chemin quand nous passons par la cuisine, empruntant une porte qui a l’air de mener à l’étage. Nous montons quelque marche quand je sens une odeur me rappelant un peu l’encens ? Je pense que cela doit être ça, mais au bout des escaliers, je me retrouve dans le noir complet. Sur quoi vais-je bien tomber ?

Des étoiles apparaissent avant que je n’entends le bruit d’un interrupteur, éclairant doucement la pièce pour me dévoiler son univers. Je reste surpris de voir le décor, accompagner de la musique en fond, passant mon regard partout, je vois un hamac et… Des plantes ? Je cale sur une feuille et je comprends bien vite ce que c’est. Elle me confirme en essayant de se défendre sur la procession de ces plants. Je la regarde sérieusement, sans la moindre émotion sur le visage, voyant qu’elle regarde même ses pieds avant de me dire autre chose, ce qui me surprend énormément. Les jetés ? Elle ferait ça pour moi ? Je secoue la tête, posant doucement mon index sous son menton pour lui faire relever la tête pour la regarder le sourire aux lèvres avant de l’embrasser rapidement.

-On a tous notre jardin secret, bien que tu as été au courant que je vendais de la drogue à cause du mec au bar… Je l’étais aussi, dealer, mais tout comme toi j’ai arrêté, bien que des fois ça me manque… Bref !

Je lui souris chaleureusement avant de venir la prendre dans mes bras. L’ambiance ici est dure à supporter… Dans un certain sens… Il faut qu’on sorte d’ici ! Je me décale un peu, attirant son regard aux miens avant que je ne lui souffle dans un murmure.

-L’endroit me donne des idées… sortons d’ici tu veux bien ? Je ne tiens pas à te violer…

Je souris en me mordant la lèvre avant de l’embrasser à nouveau rapidement, évitant qu’elle ne lance un baiser trop… Non ! J’en ai envie en fait et c’est moi qui vais le lancer, je verrais bien ce qu’elle en dira ! Je rapproche mes lèvres des siennes, les collants pour l’embrasser avec amour alors que ma main vient se glisser dans ses cheveux. Il faudra vraiment que j’apprenne à rester sans vouloir la touché, l’embrasser et même plus !
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 102
Date d'inscription : 29/07/2015
Age : 22

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:
Infirmière
Voir le profil de l'utilisateur



Taylor Campbell
Infirmière
Lun 7 Sep - 8:43
Je me sens gênée, fautive... Alors que je ne devrais pas... C'est mon passé que j'ai gardé en partie avec moi durant tout ce temps et ses « mauvaises » habitudes qui vont avec... Je reste à fixer le sol et mes pieds un petit instant jusqu'à ce que je sente ses doigts venir soulever mon menton afin que nos regards se croisent. Il me sourit et ce sourire m réconforte en quelque sorte sur mes craintes qui s'envolent dès le moment ou ses lèvres viennent tendrement toucher les miennes... Je l'écoute ensuite se confier à moi et je me sens d'un côté rassurée de ne pas devoir les jeter. Même si j'adore fumer de temps en temps ces plantes m'apaisent lorsque je suis ici.

Ses bras m'entourent un instant et je l'entoure également des miens, venant poser ma t^te contre son torse... Il m'apaise et sera peut-être ma nouvelle herbe... Mais pour le moment l'ambiance que dégage cette pièce me donne des frisson et je sais le hamac pas très loin donc je me dois de ménager mes ardeurs. Cependant, il semble vouloir se détacher de moi ce qui me fait redescendre légèrement en pression jusqu'à ce qu'il parle... Je ne peux m'empêcher de rire. Me violer ? Je me mords la lèvre avant qu'il ne vienne m'embrasser furtivement une nouvelle fois... S'il continue c'est moi qui vais lui sauter dessus !

Je fait mine de ranger mes mains dans mes poches comme pour lui dire que je ne ferais rien sauf qu'il en a décidé autrement... Il revient rapidement à moi et mon estomac semble s'envoler lorsque nos lèvres se touchent de nouveau... Je sens en lui un petit quelque chose de différent ce qui me fait frissonner de plus belle. Je sens ses doigts dans mes cheveux et les miens viennent faire de même tandis que mon regard se ferme afin que je puisse profiter du baiser. Doucement je viens passer ma langue sur sa lèvre comme pour donner l'autorisation de venir caresser sa jumelle... Entre deux souffle je murmure...

« Je t'assure que je ne porterai pas plainte ! »

Je ris contre ses lèvres, faisant bien sûr allusion au viol, tout en rapprochant mon corps du siens... L'ambiance apaisante de la pièce est bien malicieuse... Je ne le pensais pas que ça nous ferait cet effet si nous montions à l'étage, loin de là était mon idée, mais c'est également depuis qu'il est arrivé chez moi que j'ai envie de lui... De son amour... De son être... Je laisse ma main descendre dans son dos... Toucher sa peau... Ce fut comme un manque ces derniers jours et je sais oh combien de fois j'aurai voulu me réveiller contre lui... Mes draps étaient bien vide ces derniers jours et je crois bien que c'est pour cela que je dormais dans cette pièce, qui me faisait me sentir mieux... Moins seule...

Je lui mordille sa lèvre avant d'embrasser sa mâchoire et de descendre dans son cou qui je mordille tendrement avant de remonter jusque son lobe d'oreille, le prenant entre mes dents juste avant de souffler et de venir poser ma tête sur son épaule...

« I love You my Sexy Boy ~ »

Je laisse mes doigts venir vagabonder, le long de ses hanches puis de sa colonne, pour revenir dans ses cheveux. L'autre main caresse son visage avec tendresse tandis que j'avance d'un pas pour le faire buter contre le tissus du hamac afin qu'il s'y pose, tout en faisant remonter mes lèvres le long de son cou jusqu'aux siennes... C'est lorsque je veux le rejoindre sur le tissus du hamac que je sens quelque chose clocher et ma vie défiler... Le hamac bascule, nous avec et c'est dans un bruit assourdissant que l'on se retrouve par terre... Sous le choc je me mets à éclater de rire... Assise à califourchon sur lui...

« Pour le romantisme, on repassera... »

Je suis une calamité et maladroite et mon second prénom !
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 97
Date d'inscription : 29/07/2015
Age : 27

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:
Barman
Lun 7 Sep - 9:45
Notre baiser se prolonge alors que nos corps ont l’air de se chercher. Sa langue vient caresser ma lèvre que j’attrape doucement entre mes dents avant de la relâcher pour venir la caresser de la mienne, sentant le bijou roulé doucement. Il va me rendre dingue ce truc ! Je finis par l’entendre me dire qu’elle ne portera pas plainte sur moi, certainement par rapport au viol que j’ai parlé un peu avant et je ne peux m’empêcher de sourire, sentant son rire contre mes lèvres avant qu’elle ne rapproche son corps vers le miens. Voilà ! Encore une fois, on ne peut s’empêcher de se rapprocher dangereusement, se poussant l’un l’autre à avoir envie… Ses mains baladent dans mon dos quand les miennes font presque pareil dans le sien, mais descendant vers ses fesses alors qu’elle s’arrête à mon dos, s’amusant plutôt à me taquiner un peu avec sa bouche, parcourant mon cou, oreille, mâchoire de ses lèvres et dents avant de me murmurer des paroles qui ne font que me faire frissonner à chaque fois que je les entends.

J’en viens même à vouloir rechercher ses lèvres à nouveau, mais elle me perturbe avec tout ce qu’elle me fait avec ses mains avant que je ne sente mon dos toucher quelque chose, ce qui décroche mon regard du sien pour voir ce que c’est. Le hamac ? On dirait qu’elle veut que je m’y installe ? Je suis son envie, pensant plutôt à toute ses choses qu’elle me fait avant qu’elle fasse le mouvement de vouloir me rejoindre. Mouais, vous savez ce que c’est d’être au paradis et de redescendre sur terre en une fraction de seconde ? Bah moi oui ! Essayant de me rejoindre sur le hamac, il a fallu que le truc bascule, nous expulsant tous les deux à terre. Bien sûr, c’est moi qui en ai pris plein de dos alors qu’elle est assez bien mise à califourchon sur moi en riant à cœur joie. Après ces paroles, je ne peux m’empêcher de rire également vu la connerie qu’il vient de se passer, mais je dois avouer que je suis cassé là. Je laisse même mes bras s’écraser à terre pour faire l’étoile.

-Oui… On redescend avant de s’écraser à nouveau autrement ?

Je luis souris tendrement avant de relever mon buste, l’agrippant d’un bras pour me relever à l’aide de l’autre avant de la faire glisser le long de mon corps en faisant bine attention que l’essuie ne parte pas avec, déposant un doux baiser sur sa joue en agrippant la serviette d’une main alors que l’autre viens chercher la sienne pour l’entrainer à l’étage en dessus, lui laissant tout le même le temps de tout éteindre à la sortie.

-Après cela, terminer notre bière serait sympa non ?

C’est donc dans cette optique que je vais m’emparer de ma bière pour la terminé en attrapant deux cigarettes que j’allume avant d’en tendre une à Taylor. Je ne sais pas trop ce que l’on pourrait bien faire… Mince ! Je me relève rapidement pour aller dans la salle de bain afin de mettre quelque vêtement que je trouve, ainsi que les miens dans la machine avant de chercher les produits… Euh… J’ai pas le choix de l’appeler sur le coup.

-Amoreeeeeee, me faut tes produits à lessiver s’il te plait…

Il faudra pas que j’oublie de mettre à sécher demain au réveil sinon je serais bon pour jouer les nudistes en rue…
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 102
Date d'inscription : 29/07/2015
Age : 22

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:
Infirmière
Voir le profil de l'utilisateur



Taylor Campbell
Infirmière
Lun 7 Sep - 12:34
Il semble sonné pour le coup, en étoile de mer au sol presque HS alors que je ne peux m'empêcher encore de rire. Il me rejoint d'ailleurs dans ce rire, l'entendant me proposer de redescendre avant qu'une autre calamité ne nous arrive... L'envie est partie et c'est euphorique que je le laisse m'aider à nous relever. Je vois également qu'il tente de ne pas faire tomber sa serviette ce qui me fait rire. Je lui répond à son sourire tendre par un doux sourire, le laissant prendre ma main pour nous faire descendre, me laissant le temps d'éteindre la lumière qui se coupe en même temps que la musique. Je suis d'ailleurs assez fière de ce fonctionnement !

Une fois en bas je laisse ma main lâcher la sienne tandis qu'il retourne au salon chercher sa bière et deux cigarettes. J'allume la mienne avant de me laisser tomber assise sur le canapé. La télé est toujours en marche et une émission sur les ours polaires passe à ce moment même... Le genre de reportage qui ne peuvent passer qu'à cette heure-ci, heure où habituellement les gens vont se coucher. J'attrape ma bière, le voyant se lever d'un bond pour aller vers ma chambre. J'arque un sourcil pour le coup, ne cherchant pas à comprendre. Je porte la bière à mes lèvres. Elle a perdu un peu de sa fraîcheur mais reste savoureuse ! Je croise mes jambes, fumant tranquillement lorsqu'il m'appelle...

Le petite « amore » me fait sourire et c'est en souriant que je me redresse pour le rejoindre dans la buanderie prêt de ma chambre. Je lève les yeux au ciel lui montrant deux bouteilles avec écrit sur l'une en gros « Lessive » et l'autre « Assouplissant ».

« Faut tout vous montrer à vous, les hommes ! »

Je ris, le taquinant un peu tandis que je verse la lessive dans le bon bac et l'assouplissant dans l'autre. Une bonne odeur de pêche s'en sort. Je le regarde ensuite, pour venir l'embrasser au coin de ses lèvres.

« N'oublie pas ton linge, ce serait dommage que tu ne puisses pas t'habiller demain ! »

Je lui fait un clin d’œil qui veut tout dire. Personnellement ce n'est pas moi que sa dérangera de le voir toute une journée avec comme simple vêtement : Rien ! Je fais genre de le regarder sans aucune gène de haut en bas avant que je ne me morde la lèvre en souriant avant de sortir de la buanderie, la fin de ma cigarette en coin de lèvres... Je vais d'ailleurs, après avoir tiré une dernière fois dessus, l'écraser dans le cendrier du salon. Minipouce arrive à ce moment là à la charge pour venir me miauler en tournant autour de mes jambes. Je manque presque de tomber, la poussant légèrement du pied.

« C'est bon je vais te donner à manger ! »

Ce que je fais de suite, lui remplissant son bol de croquette... Elle s'assoit devant comme pour me montrer son mécontentement tandis que je lève les yeux au ciel... Voilà deux/trois jours que je lui donne de la pâté et maintenant elle fait sa princesse. Pour ma part je la laisse bouder, retournant au salon pour dire à Ezio.

« On passera prendre des vêtements demain au réveil au pire ! »

Puis je me mords la lèvres en zappant les chaînes de la télévisions... Il n'y a rien à regarder et ça m'agace surtout que si le hamac ne s'était pas retourné, on aurait pu faire autre chose de plus intéressant... Je soupire... Avant de me redresser, jouant avec mes doigts...

« Oh ! Je me suis acheté une moto...  »

Je me passe la main dans les cheveux... C'est de sa faute ça aussi ! Mais comme ça je n'aurai pas à lui emprunter une des sienne si un jour on retourne en balade... Et on ne bataillera pas pour avoir la sportive car, j'ai la mienne maintenant... Je crois que j'ai cédé à beaucoup de caprice cette semaine... Pire qu'une fillette de cinq ans et demi... C'est de sa faute aussi, s'il ne m'avait pas refait goûter à la vitesse et au sensation des deux roues, je n'y aurais pas repensé... J'attends qu'il vienne se poser à côté de moi avant de venir poser ma tête sur ses genoux, tirant légèrement sur sa serviette d'un doigt en le regardant dans les yeux...

« Et je n'ai toujours pas vu jusqu'où allait le tatouage... »

Je le regarde dans les yeux avec un regard de chat potté, un sourire rieur en coin de lèvres... Je sais que je l'embête, mais j'adore ça... Le taquiner... Jouer de ses réactions qu'il a avec moi...
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 97
Date d'inscription : 29/07/2015
Age : 27

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:
Barman
Mer 9 Sep - 7:45
Bon ! Pour le coup de la lessive, il a juste fallu que j’ouvre les yeux… M’enfin, la machine est en route maintenant et je n’aurais plus qu’à faire sécher le linge plus tard ! Je ressors de la buanderie pour retourner dans le salon quand je vois Taylor trébucher à la limite de tomber, mais elle ne tombe pas pour autant. Eh bien, elle a plus l’habitude avec son chat faut croire ! Je ne peux m’empêcher de sourire, allant m’installer sur le canapé quand je l’entends parler à MiniPouce. Elle est vraiment maline cette bête pour faire comprendre qu’elle a faim. Ils sont tous comme ça les chats ? C’est après un court soupire que je m’apprêtais à me relever, mais Taylor vient près de moi en me disant que l’on pourrait aller les chercher demain au réveil ? Elle est sérieuse ? Au réveil ? Elle veut me rendre grognon ? Rien que d’y penser, je sens que je vais être de mauvais poil. Pensons à autre chose alors… Je boirais bien un truc frais ! Encore une fois, je volais me relever du divan, mais Taylor me dit qu’elle s’est achetée une moto ? Génial ça ! Je lui souris tendrement avant de me lever cette fois et d’aller à l’évier pour me prendre un verre d’eau frais que je bois d’une traite avant de venir m’assoir à côté d’elle.

A peine près d’elle qu’elle pose sa tête sur mes genoux avant que je ne sente ma serviette bougé. Je regarde et je vois que c’est Taylor qui fait sa curieuse. Je souris en coin quand je l’entends parler, me regardant comme si elle me suppliait de lui montrer. Bon… Ok ! Je lui fais des gestes de mains pour qu’elle s’assoit afin que je puisse me lever à nouveau. Je place ma main sur mon sexe pour y bloquer l’essuie avant de le détacher de mon autre main, le laissant découvrir mes hanches. Je me tourne un peu, me mettant de côté pour qu’elle puisse voir le tatouage au complet. Je ne lui laisse que quelque seconde de vue avant de me tourner, lui présentant mon fessier avant d’attraper l’essuie que j’enroule à mes hanches rapidement. Je viens me rassoir à côté d’elle, la regardant du coin de l’œil en retenant un sourire taquin.

-Satisfaite ? A toi de me montrer ta cuisse !

Je me mords la lèvre en attendant qu’elle me montre cela, fixant finalement l’écran de télévision, repensant à le fait qu’elle ait une moto maintenant. J’en soupire, un peu nerveux d’apprendre cela, mais au fond, je suis assez content pour elle qu’elle ait pu s’en acheter une. Je me mordille l’intérieur de la joue en la regardant en coin, réfléchissant un peu avant d’inspirer un grand coup.

-Sinon pour la moto, on pourra faire de longue balade ensemble si tu veux !

J’aime bien de temps en temps prendre ma moto pour partir sur un coup de tête, ne sachant pas où je vais, me laissant guider par ma conduite quitte à finir dans une ville que je ne connais pas après quelque heure de route. J’aime assez bien cette aventure des plus inconnues et pourquoi pas le faire une fois avec elle ? Nous pourrions aller loin le temps d’un weekend. Ce serait bien à prévoit une fois !
Revenir en haut Aller en bas




Contenu sponsorisé
Aujourd'hui à 2:50
Revenir en haut Aller en bas
Ps: I love you! [Pv Taylor]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» I don't love you like I loved you yesterday ۴ ISIS
» Absolarion Love.
» Love me now or hate me forever!
» [TERMINE] Epilogue. ♪ (Taylor A. Lacey)
» Taylor A. Lacey

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Village de Kyrie :: Centre-ville :: Habitations :: Petite villa de Taylor Campbell-
Sauter vers: