AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 :: Village de Kyrie :: Centre-ville :: Habitations :: Petite villa de Taylor Campbell Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ps: I love you! [Pv Taylor]

Aller à la page : Précédent  1, 2
avatar
Messages : 102
Date d'inscription : 29/07/2015
Age : 22

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:
Infirmière
Voir le profil de l'utilisateur



Taylor Campbell
Infirmière
Jeu 10 Sep - 0:54
Il voit mon regard et semble être d'accord. Je me redresse donc pour m'asseoir sur le canapé et attendre qu'il me montre ça... Je ne peux m'empêcher de me mordre la lèvre en le regardant n'en loupant pas une seule miette. Je le suis du regard, le regardant se tourner avant de secouer la t^te. Je n'aurais pas du demander, maintenant j'ai envie de lui sauter dessus... Je fais mine de regarder ailleurs lorsqu'il se met dos à moi afin de remettre sa serviette. Et ce cul magnifique on en parle ? Je lève les yeux au ciel par réflexe... Taylor tu n'es pas possible ! Mais je n'y peux rien, les yeux c'est fait pour regarder !

Il se réinstalle à mes côtés, me demandant de faire de même pour ma cuisse... Je le regarde du coin de l'oeil, avant de me redresser du canapé. Je déboutonne mon jeans avant de le laisser glisser le long de mes cuisses. Je le retire complètement et le pose sur le canapé avant de me mettre de profil. Mon shorty cache une petite partie, mais je suis sûre qu'à travers la dentelle on voit un peu. Je tourne mon regard, inclinant ma tête de côté en souriant.

« Alors, il te plaît ? »


Je me mords la lèvre avant de me rasseoir sur le canapé à ses côtés. Je remettrais mon pantalon plus tard si on doit bouger. Il n'est pas très tard encore... Je me laisse reprendre place sur ses cuisses, posant mes pieds sur l'accoudoir. Je lève mon regard au siens lorsqu'il me parle d'aller faire une virée un jour.

« Pourquoi pas ! On pourrait faire ça tout un week-end ! »

Mon regard se tourne vers la télé. Ce pourrait être un bon week-end.... Rouler sans s'arrêter, sans réel but, juste celui de se laisser s'évader le temps d'un week-end... Profiter de l'un et de l'autre tout comme profiter d'une route sans fin. Peut-être hors de l'île ? Je joue avec le bout de tissus qui le couvre sans pour autant tirer dessus, le faisant bouger entre mes doigts. Minipouce arrive à la charge en me sautant sur le ventre pour s'installer tranquillement en ronronnant... J'ai l'impression de passer pour un vieux couple pour le coup. Papy, mamie et le chat posé devant les émissions du vendredi soir... Mon regard se lève vers celui d'Ezio qui semble plongé dans l'émission qui passe en ce moment.

Je tire une petite moue, levant ma main pour appuyer d'un doigt sur sa joue pour l'embêter un peu, puis je vins appuyer au niveau de ses hanches, me demandant s'il est chatouilleux. Je lui fais alors le sourire le plus innocent du monde.

« C'est Minipouce ! »


Je ris doucement, caressant le chat de mon autre main, tandis que de l'autre je viens enlacer ses doigts aux miens en allant la chercher. De mon pouce je caresse le dos de sa main, fermant mon regard l'espace d'un instant. Je me sens bien avec lui, il m'apaise et me canalise. Lorsque j'ouvre de nouveau les yeux je me redresse légèrement, passant ma main derrière sa nuque pour venir l'embrasser tendrement avant de lui sourire et de le relâcher... Il a beau me canaliser, je n'en ai pas moins envie de lui que ce soit de câlin ou autre... Je n'en demande pas trop non plus, me recalant tranquillement sur ses genoux.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 97
Date d'inscription : 29/07/2015
Age : 27

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:
Barman
Jeu 10 Sep - 8:58
Contre toute attente, elle joue le jeu en me montrant son tatouage, retirant complètement son short, étant dans un shorty à dentelle assez mignon qu’elle ne cherche pas à cacher en venant se remettre sur le canapé, posant sa tête sur mes genoux. A ma proposition de faire une virée, elle me répond de manière que je me demande si elle ne lit pas un peu dans mes pensées, mais je me contente de sourire en fixant la télévision quand je la sens jouer avec l’essuie avant qu’un doigt s’enfonce dans ma joue, puis à mes côtes ce qui me fait sursauter doucement de surprise. Je la regarde en arquant un sourcil quand elle accuse son chat de l’avoir fait. C’est d’un sourire moqueur que je lui réponds.

-Oui après tu oseras dire que c’est le chat qui m’excite…

Ses doigts s’entrelacent au miens alors que son pouce me caresse le dos de celle-ci. Je me sens assez calme et son geste si simple me détends encore plus. Je le sens finalement se redresser et je la regarde faire, sentant sa main se glisser dans ma nuque avant qu’elle ne me dépose un baisé rapide sur mes lèvres avant de me relâcher pour s’installer à nouveau. C’était quoi ça ? Juste un contact rapide ? Un gout de trop peu je trouve, mais je ne vais pas non plus la chercher pour autant, quoi que ? Non, il faut que j’essaye de me contenir . Je laisse simplement glisser ma main le long de sa cuisse pour attraper l’arrière de son genou afin qu’elle plie sa jambe pour me laisser caresser et regarder le nouveau tatouage qui y est installer. C’est d’un air un peu plus sérieux et d’un ton calme que je lui dis.

-Il est vraiment beau. Encore plus quand je peux suivre chaque détail au toucher.

Je me penche un peu sans l’écraser pour venir déposer un doux baiser sur sa cuisse, me redressant pour fixer à nouveau la télévision qui ne m’intéresse pas vraiment, mais fait plutôt couler le temps Ma main se balade le long de son corps, glissant sous son tee shirt quand je tourne le regard vers elle pour regarder l’endroit où ma main glisse à chaque seconde. Son corps est super bien sculpter et je ne peux m’empêcher de l’admirer. Je me mords la lèvre en souriant quand je sens sa peau frissonner sous le bout de mes doigts qui passent lentement, délicatement sur son coté, mais c’est dans un lourd soupire de désir que je me décide de m’arrêter.

-Tu es trop sexy pour que je puisse continuer…

J’inspire encore une fois, passant ma main dans mes cheveux en venant agripper ma nuque en fixant la télévision, mais j’ai du mal é garder le regard fixer sur l’écran ; je le tourne rapidement pour la regarder à nouveau quand mon corps bascule à nouveau pour remonter son tee shirt à l’aide de mes dents d’une lenteur extrême avant que je ne le relâche quand il est presque sous son bras. Mes lèvres viennent alors parcourir sa peau si douce. Je reitre mes doigts entrelacés au sien, invitant sa main à se poser sur ma hanche pour savoir remonter mon bras le long de son corps, posant ma main sur son ventre alors que l’autre vient de poser sur sa cuisse. Mes lèvres continuent de parcourir son côté jusqu’à sa hanche avant de remonter, mon souffle devenant plus chaud avant que je ne me morde la lèvre pour essayer de m’arrêter. Y arriverais-je vraiment ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 102
Date d'inscription : 29/07/2015
Age : 22

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:
Infirmière
Voir le profil de l'utilisateur



Taylor Campbell
Infirmière
Dim 13 Sep - 5:17
Suite à mon baiser je laisse ma concentration se faire sur la télé. C'est assez compliqué je dois dire car, le fait que l'on soit tombé du hamac quelques minutes plus tôt n'a pas coupé mon désir que j'ai pour lui... Loin de là... Je me mordille la lèvre inconsciemment fixant sans regarder l'émission qui passe. Un feuilleton policier, le genre de choses qui passent toujours à ces heures-ci, lorsque d'un coup il attrape ma jambe afin de regarder ma cuisse tatouée... Mon regard interrogatif se lève vers le siens et ses doigts qui parcourent chaque détail du dessin me font frissonner...

Il pousse un peu plus le vice en se penchant sur moi pour venir embrasser la peau nue de ma cuisse... Et après ça je dois me retenir ? Surtout qu'il revient très sérieux s'asseoir pour regarder la télé. Entre temps vu qu'il a bougé ma tête n'est plus sur ses genoux, simplement sur le canapé... Je me sens basse pour le coup... Et sur ma faim... Surtout que précision pour la suite : Il laisse balader ses doigts sous mon t-shirt de par le haut, jusque mon ventre et mes côtes... Le bougre... Il s'arrête en me disant que je suis trop sexy pour qu'il continue... Pardon ? Je prends une grande inspiration, le regardant comme s'il était un extra terrestre... Je ne comprendrais jamais les hommes... Vraiment jamais...

Je tire une petite moue boudeuse pour le coup... Je ne vais pas lui sauter dessus s'il n'en a pas envie... Et ce n'est pas cette envie justement qui me manque... Je m'apprêtais donc à croiser mes bras contre ma poitrine lorsqu'il revint à la charge en venant au dessus de moi à l'envers, afin de relever mon t-shirt jusqu'à ce qu'il ne puisse plus... Ses lèvres se font directement douce sur ma peau et je soupire doucement, venant défaire mes doigts des siens pour venir titiller son corps du bout de mes doigts... Je ne peux m'empêcher de rire doucement. Je crois que je ne comprendrais jamais ce mec...

Est-ce côté mystérieux et sale gosse surtout qui me plaît chez lui ? Je n'en sais rien mais, ça fait son charme... Je me mordille la lèvre, remontant ma main pour venir caresser son visage du bout de mes doigts tout en laissant mes lèvres remonter de son ventre jusqu'aux siennes. Je me redresse légèrement, puis totalement afin de me mettre dans le même sens que lui, laissant mes mains vagabonder contre son torse, la seconde descendant doucement dans son dos... Mes lèvres se font plus pressantes contre les siennes, plus envieuses... Mon souffle se fait également plus chaud et c'est le sourire aux lèvres que je les sépare de leur jumelles.

Entre temps ma main s'est malicieusement glissée contre le tissus de la serviette, au niveau de son bas ventre... Je me mordille la lèvre en la retirant avant de souffler, bien malicieuse...

« Tu es trop sexy pour que je puisse continuer... »

Pour lui montrer la frustration qu'il m'a offerte quelques minutes plus tôt... Je ne sais pas pourquoi j'ai osé faire cette connerie car, je n'ai envie que d'une chose : Continuer à l'embrasser, le caresser... Je secoue la tête à ma connerie avant de rire...

« C'est trop dur de résister ! »

A ces mots, je reviens plaquer mes lèvres contre les siennes pour un nouveau baiser... Plus langoureux... A genoux sur le canapé et son visage entre mes mains je me redresse légèrement, pour me retrouver un peu plus haute tandis que je caresse ses cheveux, mon corps se collant au siens... Le t-shirt qu'il avait relevé se rebaisser pour le coup, mais je n'y fais pas attention, laissant l'étreinte reprendre de plus belle...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 97
Date d'inscription : 29/07/2015
Age : 27

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:
Barman
Ven 25 Sep - 7:00
Elle n’a pas l’air de vouloir me laisser le plaisir de la caresser sans qu’elle ne fasse pareil. Cela me fait sourire intérieurement alors que je continue mes caresses en essayant de ne pas penser au siens. Ses caresses finissent par se joindre de baiser sur mon torse pour que ses lèvres puissent venir rejoindre les miennes. Elle n’a pas l’air de tenir sur place, venant alors se mettre dans le même sens que moi pour continuer de parcourir mon torse du bout de ses doigts alors que je sens son autre main dans mon dos. Si elle continue comme cela, je ne serais plus maître de mes actes… Ses lèvres sont plus présentes, faisant grimper en moi une chaleur d’envie. C’est fou comme ses baisers peuvent me donner envie d’elle, surtout son regard, si claire à faire fondre n’importe qui, mais nos lèvres se séparent, sentant sa main glissé contre la serviette avant qu’elle ne me retourne la pareille. Bien jouer mademoiselle Taylor !

Je souris en coin, restant figer en la regardant dans les yeux quand je la vois secouer la tête avant de me dire qu’elle a du mal à résister, venant immédiatement retrouver mes lèvres pour commencer un baiser plus langoureux. Elle prend même ma tête en otage, ce qui amplifie les sensations, me prouvant d’une certaine manière le désire qui s’empare d’elle sans oublier son corps sublime qui vient se coller au mien. Mes mains viennent se poser sur ses hanches, l’invitant à venir à califourchon sur moi sans pour autant quitter ses lèvres des miennes. Je la déguste, mais je pourrais la dévorer. Mes mains suivent la courbe de ses fesses pour remonter vers son dos pendant que mes lèvres cherchent un baiser plus sensuel, envieux à la fois jusqu’à ce que je finisse par la couché sur le canapé, me plaçant sur elle, complètement soumise à mes caresses, mon corps. Notre baiser se prolonge délicieusement, fermant les yeux à chaque contact de nos lèvres pour sentir ce doux frisson le monter l’échine, mais je ne peux m’empêcher de la regarder à chaque souffle.

Elle me fait perdre le contrôle de moi au point que ça en devient presque insupportable. Je l’aime, je la désire et aujourd’hui je peux dire qu’elle n’est qu’à moi pour le temps que cela durera. Je ramène son genoux vers ma hanche alors que mes lèvres viennent goutté à la peau de son cou, son torse, jusqu’à ce que je remonte vers sa joue, son menton, ses lèvres, son oreille… Je ferme les yeux fortement, inspirant au creux de son oreille avant de lui souffler.

-Tu n’auras pas le choix de résister ! Tout comme moi…

Je lui mordille le lobe de l’oreille, continuant par de doux baiser dans son cou avant de me redresser d’un coup pour m’éloigner d’elle en allant vers le jardin pour prendre un grand bol d’air afin d’essayer de me refroidir les idées. Heureusement qu’elle est assez éloignée et que les voisins ne risquent pas de me voir dans cette tenue. On pourrait même s’y balader à poil… Cela dit… Taylor doit être complètement frustrer là non ? J’en ris déjà…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 102
Date d'inscription : 29/07/2015
Age : 22

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:
Infirmière
Voir le profil de l'utilisateur



Taylor Campbell
Infirmière
Lun 28 Déc - 10:23
La chaleur monte rapidement en moi lorsqu'il commence à rentrer dans mon jeu... L’excitation est là également et je dois dire que ses mains contre ma peau commencent à me rendre folle... J'en perd la tête et lorsqu'il passe au dessus de moi tout en approfondissant le baiser que j'ai commencé, je me laisse combler par la douceur de ses mains. Un doux frisson me parcoure alors l'échine...
Je me cambre sous sa douceur et laisse mes doigts vagabonder sur la peau nue de son large dos.... Parfait... Puissant... Et tandis que ses lèvres quittent les miennes pour aller découvrir ma peau, je me mordille la lèvre inférieur, empêchant un doux soupire de s'y échapper. J'ai envie de lui.. Là... Maintenant !

Mais l'homme qu'il est, est fourbe... Vil... Cruel... Frustrant... Je ne le vois pas venir, alors que de ses lèvres il vient à mon cou... Lieu sensible pour moi... Je frissonne avant de le voir s'éloigner de moi de nouveau... Son large dos que je tenais entre mes doigts quelques secondes plus tôt s'éloigne vers la fenêtre... Puis mon jardin... De mon regard émeraude je le fixe un instant, bouche bée. Je crois que je reste sur ma faim pendant une bonne trentaine de seconde.

Il est sérieux là ? Je sors de ma torpeur, agacée pour le coup. Il le fait exprès ? J'ai envie de l'étriper ! De l'étrangler ! De lui balancer tous les trucs qui me passent par la main à la figure. Mais à la place de ça je reste assise un moment sur le canapé avant de m'allumer une cigarette. Il faut avant tout que je descende en pression.... Je croise mes jambes en tailleur le temps de ma cigarette, regardant la télé qui est toujours en route, la regard dans le vague, avant de me lever de mon canapé et de me diriger vers ma chambre, me passant la main dans les cheveux.

Pas de sexe ? Soit ! Je laisse l'eau de mon bain couler, la remplissant de mousse et d'un cube de coco pour faire blanchir l'eau avant de me déshabiller. Pas de cul ? Soit ! Ma frustration est à un point maximum et je crois bien que c'est la première fois que je reste autant sur ma faim... Je me mordille la lèvre avant de me glisser dans l'eau qui est à juste température et la chaleur qui m'entoure entièrement laisse mon corps se détendre lentement... Je soupire une bonne fois pour toute, fermant l'espace d'un léger instant mon regard...

Est-il toujours dehors ? J'essaie de tendre l'oreille, mais l'eau du bain qui coule encore brouille les autres bruits de la maison. Je grimace, rouvrant mon regard...

« ESPECE DE SALE GOSSE, JE TE DETESTE ! »

Je cligne des yeux... Ma frustration sortie je peux me caler plus au fond de ma baignoire... J'en avais besoin... Et heureusement que je n'ai pas de voisins directes car, cela aurait fait bien longtemps que j'aurai été enfermée pour le nombre de fois ou ils m'auraient entendu hurler ma hargne dans la maison....

Détendue, je me laisse glisser au fond de la baignoire, m’immergeant entièrement, fermant les yeux pour une légère apnée.... La chaleur de l'eau me fait un bien fou... Un petit pétard à la sortie et ce sera parfait !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 97
Date d'inscription : 29/07/2015
Age : 27

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:
Barman
Mar 29 Déc - 7:36
Il fait doux dehors et le vent sur ma peau me fait un bien fou. Malgré ça, je ne peux m’empêcher de regarder à l’intérieur pour regarder Taylor. Elle fume une cigarette également, ça me fait sourire en coin avant de regarder à nouveau au loin. Elle a l’air de rester assez calme avec le coup que je viens de lui faire, bien que ça ne peut être qu’une impression… L’idée qu’elle fume une cigarette me donne envie de faire pareil. Quand je me tourne pour aller en chercher une à l’intérieur, je remarque qu’elle a disparu. J’hausse les épaules rapidement avant de m’asseoir sur la canapé en me prenant une cigarette que j’allume presque aussi vite quand j’entends finalement de l’eau coulé. Elle va se laver ? Je m’adosse au canapé, fermant un peu les yeux en tirant sur ma cigarette alors que dans ma tête des images d’elle, prête à se laver me vienne. Pfff, pourquoi est-ce que je l’imagine nue alors que je n’ai qu’à me lever pour aller la trouver et le voir de mes propres yeux ? Nonnnn, fantasmer de temps en temps s’est très bien !

Perdu dans mes pensées, je finis par ouvrir les yeux quand je l’entends hurler. Je tire ma cigarette d’entre mes lèvres pour taper la cendre dans le cendrier en riant un peu. Elle est réellement frustrer, c’est encore mieux que je ne le pensais ! Je la laisse de son côté, le temps de terminer ma cigarette que je ne traine pas à écraser avant de me lever pour aller dans la salle de bain. Sa tête est sous l’eau et je profite de ce moment pour me mettre accroupi derrière sa tête, croisant mes bras sur le bord de la baignoire en attendant qu’elle remonte doucement. En attendant, je profite de regarder l’eau blanchâtre qui me cache ce magnifique corps. Cela me frustre même un peu de ne pas pouvoir la mâter et c’est après mon soupire qu’elle finit par remonter. Je reste silencieux quelque seconde avant de lui murmurer pour qu’elle évite de sursauter.

-Alors tu me détestes vraiment ?

Je décroise mes bras pour venir l’enlacer tendrement, profitant qu’elle soit nue pour lui caresser la peau dans l’eau en déposant un baiser sur ses cheveux mouillés, suivi d’une douce morsure à son oreille avant de lui dire d’une voix suave.

-Pourquoi as-tu fait ton eau si blanche ? je suis obligé de te toucher pour pouvoir profiter de la beauté de ton corps autrement qu’avec les yeux…

Je termine par un baiser dans son cou alors que l’une de mes mains caresse ses côtes, descendant toujours plus bas du bout de mes doigts pour venir faire des cercles autour de son nombril avant que ma main ne descende d’un coup rapide agrippé son entre jambe pour y maintenir une douce pression. Heureusement qu’elle est petite et que mon bras est assez long pour pouvoir atteindre cette destination sans trop de difficultés. Je la tire même doucement pour la faire glisser et remonter un peu plus sans pour cela la blesser intimement, approchant mon torse pour qu’il puisse rencontrer ses épaules .

-Je fais comment maintenant pour…
« Murmure à son oreille en laissant glisser un doigt entre ses lèvres»… Te faire l’amour ? Tellement frustrant tu ne trouves pas… ?

Je tire rapidement mes bras de l’eau en déposant un rapide baiser sur sa joue en me reculant pour frotter mes bras d’un essuie présent sur le bord du lavabo en la fixant, sourire taquin au coin des lèvres avant de me retourner pour sortir de la salle de bain « Ne sois pas trop longue… ». Je me reprendrais bien une nouvelle cigarette…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 102
Date d'inscription : 29/07/2015
Age : 22

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:
Infirmière
Voir le profil de l'utilisateur



Taylor Campbell
Infirmière
Mar 29 Déc - 12:16
J'ai toujours eu une bonne apnée et mes années de natation portent encore leurs fruits. Je ne sais pas combien de temps je reste sous cette eau, mais cela me semble une douce éternité. Je me sens bien. Comme un poisson dans l'eau. La chaleur qui m'entoure me détend et m’endors presque. Si je n'avais pas ce besoin de respirer j'y resterai une éternité... Je remonte doucement et de mon pied je coupe l'eau qui coulait encore. A quelques litres prêt et ma salle de bain sera inondée si je continue. Cela m'est déjà arrivée d'ailleurs, en m'endormant dans mon bain pendant que l'eau coulait. Une catastrophe parmi tant d'autres !

L'air de la salle de bain est également chaude et je passe mes mains sur mes yeux pour en retirer l'eau, tout en tendant l'oreille afin de percevoir les mouvements d'Ezio dans l'appartement. C'est son souffle prêt de mon oreille qui me fait légèrement sursauter. Je tourne mon regard pour alors croiser le siens. Oui je te déteste ! Je te déteste pour avoir cette emprise sur moi. Je te déteste pour m'avoir laissé sur ma faim. Je te déteste pour ce que je vais devenir si tu venais à partir après ce que tu m'as dit en arrivant !

Je le fixe un instant sans rien dire, me mordillant juste la lèvre lorsque ses bras m'enlacent... Il m'agace... Comment voulez-vous dire quelque chose à une personne au regard comme le siens ? Je fronce les sourcils, laissant mon regard quitter le siens pour ne pas succomber. Je ne craquerais pas ! Et pourtant tout porte à me faire penser le contraire...

Ses lèvres dans mon cou me font frissonner et ses mains qui parcourent ma peau avec malice vont me faire perdre. Pourtant je ne dois pas craquer.... Je veux me venger pour la frustration qu'il m'a donné quelques minutes plus tôt ! Je souris alors avec une douce malice, le laissant faire, le laissant dire au creux de mon oreille des mots qui pourraient me faire perdre la tête.... Je ne le repousse pas pour autant, profitant tout de même un minimum de ses doigts vagabonds qui descendent dangereusement vers mon entre-jambe.... Je sais qu'il va s'arrêter et vouloir me laisser encore sur la tentation... Je commence à connaître ses fourberies !

« Tu ne peux pas... Il fallait prendre ton dessert lorsque tu le pouvais ~ »

Me faire l'amour ? Comment ? Si cela ne tenait qu'à moi cela aurait fait un moment que je l'aurais fait me rejoindre dans la baignoire pour lui montrer comment il faut faire ! Mais non... Il faut que je reste détendue... Zen... Que je ne montre pas cette envie que j'ai de l'embrasser.... De sentir ses lèvres sur ma peau.... Ce connard me saoule... Je le laisse partir de la salle de bain, encore plus envieuse de lui sauter dessus, mais je refuse de lui montrer cette envie... Je le fixe juste, redescendant sous l'eau pour crier oh combien je le déteste encore une fois avant de remonter à la surface.

J'ai chaud et si je reste une minute de plus dans cette eau je sens que je vais tourner de l'oeil... Je me lave donc assez rapidement avant de sortir de la baignoire et de m'enrouler dans une serviette. Un léger vertige me fait perdre l'équilibre, mais rien de grave, cela m'arrive souvent lorsque je prends un bain. Mais il faut que je me reprenne ! Je me sèche donc avant d'enfiler les sous-vêtements les plus envieux que j'ai dans mon armoire avant de me diriger vers le salon, simplement habillée de ces « tissus » fins. J'ai envie d'une clope et c'est vers mon canapé que je me dirige.

Il y est d'ailleurs installé très confortablement et je lui souris, allant me pencher devant mon meuble télé pour y attraper un nouveau paquet de cigarette... En faisant cela je cherche bien évidemment à le faire chier en lui laissant entrevoir ce qu'il ne touchera pas dans l’immédiat ! Je me redresse ensuite pour me laisser tomber sur le canapé, un peu plus loin pour pouvoir poser mes jambes sur les siennes avant de m'allumer une cigarette, mon doux sourire malicieux en coins de lèvres.

« Je n'ai pas été trop longue ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 97
Date d'inscription : 29/07/2015
Age : 27

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:
Barman
Mer 30 Déc - 11:22
J’aime quand elle me déteste à cause de ce que je lui fais subir et je sens qu’un jeu de provocations risque de poursuivre après ses paroles d’interdiction qui me font toujours sourire en coin alors que je vais vers le salon pour me prendre une nouvelle cigarette qui est vraiment la bienvenue dans un moment pareil. Tirant sur ma cigarette, je repense à toute notre journée, ainsi qu’à la frustration que je peux lui offrir. Seulement, je dois bien admettre que je me frustre également à jouer à ce jeu-là, mais ça me plait ! Je m’affaisse dans le canapé en gardant ma cigarette entre mes lèvres et automatiquement, je tends l’oreille pour voir si Taylor peste encore à quel point elle me déteste, mais je n’entends rien. Je soupire tellement je suis déçu sur le moment et je finis par me laisser distraire par la télévision en continuant de fumer sagement.

Je suis tellement prit par l’écran que je n’entends pas Taylor sortir de la salle de bain et c’est avec une grande surprise que je la vois passer dans le salon dans une tenue des plus alléchante. Comment est-ce que je vais bien pouvoir me contrôler de lui sauter dessus ? Il faut que j’écrase ma cigarette avant que je ne finisse par me bruler ! Je me penche pour fixer une seconde le cendrier pour bien viser au moment d’écraser avant de tourner mon regard sur elle. Mon dieu, voilà qu’elle se penche, me laissant voir ses formes. Je bave presque, mais je me brule plutôt le doigt qui est resté planter sur ma cigarette mal écrasé. Je sursaute rapidement en lâchant un « Aoutch » sourd en portant mon doigt à ma bouche pour calmer la douleur avant de me remettre d’une position tranquille dans le divan sans la lâcher du regard.

Elle s’approche finalement, s’installant à côté de moi en posant ses jambes sur mes cuisses. Je tourne mon regard bleu pétillant par sa beauté quand je remarque son sourire. Je vois… Elle est donc d’humeur taquine ? Je finis par sourire en coin à ses paroles, essayant de me contrôler au maximum, laissant paraitre un visage neutre en portant ma main sur son pied que je caresse du bout des doigts.

-Non non, j’étais absorbé par la télévision donc je n’ai pas vu combien de temps tu as pu trainer….

Je dis la vérité, mais va savoir comment elle va prendre mes paroles ! J’arrête mes caresses avant de fixer à nouveau la télévision, m’installant confortablement d’un mouvement de bassin en portant mon autre main derrière ma tête. J’essaye de lui faire croire que sa tenue ne me fait rien, que je n’y pense même pas et que je préfère regarder la télévision, mais c’est faux ! Bien que j’essaye de masquer tout cela avec mes réactions, ma main sur son pied est moite à crever . je suis nerveux, j’ai envie de lui sauter dessus pour la possédé, mais il faut que je reste zen. Je ferme les yeux pour inspirer un grand coup en me frottant la nuque avant de tourner la tête vers elle, l’air neutre.

-J’ai envie de fumer dans ton paradis pour voir ce que tu peux ressentir quand tu es là-haut, dans ton monde… Ça te dit ?


Je dis ça, mais il n’y a qu’elle que je veux fumer pour planer….
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 102
Date d'inscription : 29/07/2015
Age : 22

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:
Infirmière
Voir le profil de l'utilisateur



Taylor Campbell
Infirmière
Mer 30 Déc - 12:20
Je me sens détendue après ce bain et même si je n'oublierai pas le fait qu'il m'ait laissée sur ma faim, je laisse cette pensée dans un coin de mon esprit. De toute façon je sais que ma tenue à déjà fait mouche ! Il suffit de le regarder se tortiller dans le canapé pour le voir ! J'en ris intérieurement tout en fumant ma cigarette tranquillement. Je crois et j'espère qu'entre-nous ce sera un jeu interminable ! Des taquineries à tout va !

Le regard clos, je me laisse aller sur mon canapé, sentant sa main sur mon pied. Elle est moite et j'en souris en coin, faisant mine d'écouter la télévision, tandis que lui fait de même... Il est si proche et j'ai envie de ses lèvres contre les miennes et pourtant je ne peux pas.... Je ne veux pas... Cela signifierait que j'ai perdu ! Mon regard le fixe en coin et c'est lorsque je m'apprêtais à me redresser pour venir embrasser qu'il parla, me proposant de monter dans mon grenier...

J'arrête alors mon mouvement, restant allongée. Il veut que je lui montre mon paradis ? Mon monde ? Je me mordille la lèvre, souriant avant de m'asseoir sur le canapé pour le regarder. J'ai bien envie de lui montrer cela... Ce qui me fait m'oublier et partir loin dans la détente... Et pourtant j'hésite. Ce monde a toujours été le miens. Je le lui ai certes montré, mais je ne l'ai pas partagé encore avec lui.... Avec personne d'ailleurs... Mon regard dans le siens je lui tend ma main tout en me levant du canapé pour qu'il me suive.

« Je vais te faire goûter à l'évasion la plus douce en ce monde alors ~ »

Je lui souris, me dirigeant vers la porte qui se trouve dans le coin de la cuisine. Nous y montons pour la deuxième fois et une fois encore la douce odeur d'encens vient me chatouiller les narines. Légèrement vanillée, elle embaumait déjà les escaliers. Les étoiles au plafond nous accueillent tandis que je lui lâche sa main pour aller appuyer sur l'interrupteur. Une lumière tamisée s'active alors, avec une douce musique de fond... Je me mord la lèvre m'empêchant de rire en voyant le hamac en plein milieu... Premier lieu de frustration lors de notre chute !

« Installe-toi sur le hamac, je te rejoins, on va éviter la chute ! »

Je lui fais un clin d'oeil très explicite avant de rire doucement et aller au fond de la pièce où se trouve une petite boite au trésor. Rien de bien particulier, celle-ci accueil les joint déjà roulés. J'en prends deux avant de l'allumer et de m'approcher doucement du hamac où il s'est posé. Là je le lui tend, laissant s'échapper d'entre mes lèvres la douce fumée grisâtre de la cigarette. Je ne m'assoie pas de suite dans le hamac avec lui. Je lui souris, berçant légèrement le hamac avant de venir souffler dans le creux de son oreille, tout en glissant une de mes mains contre son torse.

« Maintenant ferme les yeux... Évade-toi et oublie ma présence dans cette pièce... »

Du moins qu'il essaie de m'oublier... Je ne compte pas me faire toute petite non plus, me glissant alors dans le hamac à mon tour à ses côtés, posant ma tête non loin de la sienne. J'en allume un pour moi avant de poser ma tête sur son torse. Le hamac me berce et la chaleur de sa peau me réchauffe... J'entends son cœur dans sa poitrine ce qui me fait sourire. Douce et malicieuse, je ne peux m'empêcher de laisser mes doigts vagabonder contre son torse, son ventre, ses hanches... Sa peau est agréable au toucher, je ne peux m'y empêcher ~
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 97
Date d'inscription : 29/07/2015
Age : 27

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:
Barman
Jeu 31 Déc - 2:10
Un long silence pèse et à ce moment, j’ai vraiment l’impression d’avoir dit une énorme connerie. Je la regarde et elle sourit en se mordant la lèvre. Ça me rassure presque, mais ce n’est pas pour autant qu’elle me répond. Je lui souris nerveusement quand finalement je me détends en voyant qu’elle me tend la main. Je la lui prend sans attendre quand elle me dit qu’elle va me faire goûter l’évasion la plus douce ? Je souris à cette idée alors que dans ma tête je me dit « Tant que c’est avec toi… » avant de la suivre jusqu’au pas de la porte.

Grimpant les marches, une douce odeur à nouveau nous accueille dans son paradis, ce qui a l’art de mettre dans l’ambiance directement avant que tout son système ne s’enclenche. Les étoiles, l’odeur, tout cela m’impressionne encore alors que je suis déjà venu une fois, mais alors que je reviens ici, j’ai l’impression que c’est encore une première fois tellement qu’elle a bien réalisé cette endroit de détente. Elle finit par lâcher ma main pour allumer la lumière et au fond de moi, j’ai envie de la reprendre aussi vite pour ne pas perdre se contact maintenant. Je finis par regarder la pièce pour me changer un peu les idées quand je réalise que la musique à commencer dès qu’elle a allumé les lumières jusqu’à ce que je vois le fameux hamac… Mmmh !

Pffff voilà qu’elle me propose de m’y installer avant qu’elle ne me rejoint, cette fois, en prenant soin de pas nous faire basculer. Aussitôt, je lui réponds un « J’espère bien ! » en la fixant, écarquillant un peu mes yeux, pas très enthousiaste d’y retourner, mais bon, je ferais un effort… Je la regarde s’en aller, puis fixe à nouveau le hamac ou je m’y approche, pas serin du tout ! Bon… Evitons la gamelle ! Je desserre un peu l’essuie de bain pour avoir un peu plus de mobilité au niveau des jambes, puis je me lance dans une tentative de… Pas tomber ! Plus de peur que de mal, mais j’ai bien fait de desserrer l’essuie, bien qu’à présent, il me couvre plus vraiment jusqu’au contour de hanche, mais bien plus bas… Cela dit, mes parties sont cachées et c’est ce qui compte non ?

Elle vient enfin me rejoindre, me tendant un joint que j’attrape pour le placer entre mes lèvres quand je sens que le hamac bouge, me berçant doucement avant de sentir sa main sur mon torse et de l’entendre me souffler de fermer les yeux, chose que j’ai déjà fait rien qu’en sentant le contact de sa main sur ma peau et de m’évader en oubliant même sa présence ? Non, ça c’est hors de question ! Elle finit par se glisser à mes côtés, allumant le sien avant de poser sa tête sur mon torse, au niveau de mon cœur. Cela ne me met pas à l’aise, car le cœur est quand même le plus grand traitre ! Ses caresses ne m’aident pas. J’ai beau essaye de ne rien transparaitre sur mon visage, mais ça n’empêche pas qu’au fond de moi elle me rend nerveux, accélérant même les battements de mon cœur . Gros traitre celui-là ! J’essaye de me laisser emporter par les effets du canon, mais je n’y arrive pas. Soufflant la fumer, je pose ma main sur la sienne qui est au bas de mon ventre pour lui faire arrêter toute caresse.

-Je n’arriverais pas à oublier ta présence si tu fais ça… Et puis, je ne le ferais pas, car cette endroit n’est pas aussi beau sans toi…

Je souris en coin avant de retirer ma main de la sienne pour venir relever son menton. Le sourire aux coin des lèvres, je caresse la sienne tendrement de mon pouce en la fixant dans les yeux. Je me mordille un peu la lèvre avant de détourner mon regard quand je trouve un cendrier. Je tire quelque fois sur le canon avant de le poser pour revenir vers elle, agrippant une partie de sa mâchoire et de sa nuque pour déposer un baiser sur son front avant d’en faire de plus court sur sa joue, sa mâchoire, son cou, serrant toujours un peu plus ma main dans sa nuque par nervosité, désire et frustration quand je finis par faire glisser doucement le bout de mon nez sur sa peau afin de lui murmurer à l’oreille.

-Parfait le canon, mais toi tu l’es encore plus… T’es vraiment sexy comme cela… Vilaine ! Comment oses-tu me faire languir… ?

Je mordille tendrement son oreille alors que mon souffle est chaud et lourd. Je sens mon rythme cardiaque s’accéléré dangereusement, mais je m’en fou ! J’ai besoin de la toucher, de l’embrasser ! Mes baisers viennent finalement se perdre dans son cou ou ils deviennent plus sauvage, mordillant tendrement de temps en temps alors que ma main la maintient vers moi pour ne pas qu’elle recule.

Résiste moi, désire moi, envie moi tout comme tu oses le faire avec moi…
Revenir en haut Aller en bas




Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Ps: I love you! [Pv Taylor]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
Sujets similaires
-
» I don't love you like I loved you yesterday ۴ ISIS
» Absolarion Love.
» Love me now or hate me forever!
» [TERMINE] Epilogue. ♪ (Taylor A. Lacey)
» Taylor A. Lacey

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Village de Kyrie :: Centre-ville :: Habitations :: Petite villa de Taylor Campbell-
Sauter vers: