AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 :: Avant de commencer :: Il était une fois :: Fiches validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ma pauvre petit Lilly [100%]

Messages : 3
Date d'inscription : 18/01/2016
Classe A-1
Voir le profil de l'utilisateur



Lilly L. Marcus
Classe A-1
Lun 18 Jan - 12:13

AGE : Dix-neuf ans
NATIONALITÉ : Française
SEXE : Féminin
Orientation sexuelle : Bisexuelle
GROUPE : Classe A-1
DÉLITS : Racolage, agression sur représentant de force de l'ordre et possession de stupéfiants.
METIER : //
SIGNE(S)S DISTINCTIS(s) : Des cheveux verts en batailles, des accessoires pour les cheveux assez extravagants, un tatouage noire de quatre traits sur le côté de son pouce gauche.

Pseudonyme : Mendel
Âge irl : Vingt ans
Autre compte ici ? : //
NOTE DU FORUM ? : 8/10
CODE DU FORUM :
Signe(s) distinctif(s) : ...

ft. ... de ...
Marcus Lilly Léopoldine

Lilly est toujours silencieuse, elle parle peu, se plains peu, ne démontre pas grand chose. C'est une jeune femme réservée, toujours entrain de contrôler le moindre de ses faits et gestes. Elle s'interdit de craquer en public, de montrer qu'elle peux être faible. Pourtant elle ressent beaucoup de choses, même si les gens la prennent pour un glaçon. Elle est dotée d'une grande empathie et aime aider les autres à avancer dans leurs vies. Plus pratique que sentimentaliste elle n'hésite pas à dire de manière détourné ce qu'elle pense.

Les conventions sociales sont quelque chose de très importants pour elle, toujours polie, toujours propre sur elle, Lilly place ses ordres moraux en plus haute priorité. Elle ne supporte pas quand quelqu'un se détourne de ce qu'elle considère comme moral, et n'hésitera pas dans ces cas là à écraser la personne en face, de manière très classe et discrète bien entendue.

Ce n'est pas une leader naturelle, mais elle peut faire entendre sa voix quand bon lui semble. Plutôt extravertie, elle aime être entourée de gens et reste plutôt douée finalement pour ce faire des amis.

Lilly est aussi une jeune femme très cultivée. Elle est curieuse de toutes les connaissances et avide de pouvoir en assimiler le plus possible. Elle est perfectionniste et déteste laisser un projet en cours. C'est sûrement pour cela qu'elle ne se lance que peu de projets.

Elle veux arriver au bout de ses envies, elle veux découvrir, elle veux être libre. C'est peut être ça, sa plus grande caractéristique : son besoin de liberté toujours constant. Elle essaye de se débarrasser, seule, de son carcan sociale et peut être d'arriver à démontrer au yeux du monde tout ce qu'elle ressent et être enfin libre d'elle même.

Elle est pleine de vices, pleine de problématiques qu'elle enfouies. Lilly ne s'assume pas vraiment, ni ses envies, ni ses plaisirs interdits qu'elle prodiguaient avant. Elle aimait travailler pour Lucas et n'est parti que parce que son instinct de survie a prit le dessus.

Lilly est originale, elle est intelligente mais semble détacher des autres. Elle paraît toujours très distante et détonne toujours avec le milieu dans lequel elle se trouve.

Lilly est ce qu'elle est, comme vous êtes ce que vous êtes. Il faut la prendre avec tout ses problèmes, toutes ses incertitudes qu'elle cachent au plus profond d'elle même. Il faut savoir voir au delà de la carapace, de sa façade de bonnes manières et d'apparences. Peut être, qu'un jour, un joyau sera découvert. Allons savoir !

Lilly n'est pas spécialement jolie, elle détonne surtout par rapport aux endroits ou elle passe. Elle fait partie de ces personne dont on se souvient pour l’impression quelle laisse et non pour la beauté de ses traits. Son visage a gardé beaucoup de rondeurs de l'enfance, son corps fin est gracile est celui d'une petite ballerine. Ce qui étonne, ce qui attire, c'est en dehors de ses cheveux vert coupés n'importe comment, sont ses mouvements gracieux, toujours réfléchis. Elle se pose dans les fauteuils par exemple d'une manière très sophistiquée. Elle semble donner aux premiers abords une impression de confort, de flegme, et de rêverie. Pourtant chaques membres, chaque muscles est en alertes. Elle pourrait fuir en quelques secondes et disparaître dans la nature.

Chacun de ses mouvements est toujours soupesés. Elle n'est pas un livre ouvert. Elle sourie parce que la société lui demande et essaye au maximum de ne jamais montrer ses émotions. Pourtant quant on l'observe en détail, au détour d'un couloir, quand elle ne se croit pas observée on peux tout lire sur elle. Elle est belle, vraiment, à ce moment là. Quant elle est naturelle, quant elle ne se retiens pas et que son regard exprime tout simplement la mélancolie qu'elle porte en elle.

Lilly a grandit dans une famille riche ou l'apparence et la sobriété était très importante. En découle son style vestimentaire, car en dehors de ses cheveux verts, Lilly a une apparence très sage. Elle porte beaucoup de jupes, de chemises de soies et de petites ballerines. Elle n'est pas du genre à montrer beaucoup de peau ou tirer dans le vulgaire. Elle a ce style BCBG qui lui va bien, qui lui à value d'être la cible de beaucoup d'hommes plus âgés.

Au niveau du maquillage c'est très léger. Elle aime mettre du crayon noir et du mascara autour de ses grand yeux bruns. Elle n'a pas vraiment besoin de fond de teint ou de poudre et s'applique parfois un rouge à lèvre carmin sur ses lèvres pleines. Finalement ses seuls fantaisies résident dans ses cheveux. Elle aime les agrémenter de divers accessoires, comme des plumes ou des lunettes de motards.

Lilly n'est pas vraiment jolie, mais elle dégage quelque chose. Une chose est sûre, quand elle veux ce faire remarquer il est aisé de s'en souvenir.


« Léopoldine, il te faut un nouveau nom. »

En positions de soumise, au sol, la dénommée Léopoldine relève le visage doucement. Ses joues rosés sont recouvertes de larmes. La punition qu'elle viens de recevoir a été très douloureuse pour elle. Elle soupire doucement et regarde son tortionnaire avec incompréhension.

« Si je veux te faire travailler, il te faut un nouveau prénom. »

Habillé en costume l'homme est grand, ses mains sont froides et son visage aux traits tirés ne reflète bizarrement que de l’inquiétude. Il dépose ses lèvres sur une des larmes pour la supprimer et caresse doucement les cheveux de la jeune fille.

« C'est pour te protéger.. Tu dois être quelqu'un d'autre quand tu seras à l’intérieur d'une chambre. Tu le sais bien. Allez choisi donc. »

Elle tente de parler mais sa voix est faible, elle a trop crié. Elle reprend doucement son souffle, et déglutissant elle finis par murmurer.

«Lilly. Je veux que ce soit Lilly. »

….............................................................

La première fois qu'elle c'était prostituée Léopoldine, ou plutôt Lilly, n'avait que quatorze ans. Elle avait fait une mauvaise rencontre, elle avait voulu s'amuser, sortir de son carcan de tristesse et de richesse dans lequel sa famille l'étouffait. Elle voulait juste qu'on l'aime, qu'on arrête de la comparer à sa petite sœur morte quelques années plus tôt, la promise, pas l'accident. Celle qu'on attendait et celle qui nous avait simplement quitté. Lilly ne savait pas trop pourquoi elle avait décidé de revêtir le prénom de cette fameuse sœur quand Lucas lui avait demandé de choisir. Peut être qu'elle voulait la salir comme elle avait été sali. Ou peut être étais-ce seulement de l'amour pour cette petite qu'elle jalousait profondément mais qu'elle aimait. Elle ne l'avouait pas mais elle ne c'était jamais remise de l'accident qui coûta la vie de sa sœur, mais qu'elle n'avait pourtant pas causé. Un sentiment de culpabilité mêlé à de la haine l'avait conduite à prendre de biens mauvais chemins.

Drogué, petite dealeuse dans son école de riche en son temps, Lilly avait fini par tomber sur Lucas. Un type charmant, dans la trentaine, qui dans un sourire avait su la charmer. Il l'avait bercé dans des illusions, dans un amour constant, pour doucement la faire tomber dans son piège. Elle ne savait pas trop d'où il venait. Il faisait parti de ces associations de malfaiteurs qui faisaient divers trafics. A son échelle Lucas était le roi, en vu de l'organisation il n'était que peu. Pourtant, lui avait le droit de s'amuser, et gérait toutes ces filles, toutes ses « princesses », d'une main de maître. En recrutant la douce et perdue Lilly il était loin de se douter que celle la même le mènerait à sa perte.

….............................................................

« En arrivant tu dois enlever ton manteau, te tourner pour qu'il t'attache les mains et n'opposer aucune résistance pendant toute la durée de l'acte. Le client que tu soit bien placide. Ton boulot est de lui faire croire que c'est lui qui mène la danse. »

Lilly soupire en observant son reflet dans le miroir. Elle n'aime pas du tout ce qu'elle y voit. Un mélange entre une petite fille et une femme. Son maquillage l'infantilise et sa tenue en plus d'être vulgaire la vieillit affreusement.

« Je pouvais pas avoir mieux comme premier client, sérieusement Adeline, je débute moi...»

Adeline se retourne violemment. Le rouge-à-lèvre tombe à la renverse et durement elle dévisage la petite Lilly.

« Je n'y suis pour rien si tu n'es plus vierge. Va te plaindre à Lucas, c'est quand même pas de ma faute si tu écartes les cuisses aussi facilement ! »

Un silence sourd s'abat entre les deux jeunes femmes. Les larmes montent aux yeux de la plus jeune, et prise de remord Adeline l'enserre dans ses bras bien trop fins. Elle aussi est passée par là, elle sait ce que ça fait. Oui elle ne le sait que trop bien.


….............................................................

Les deux filles grelottaient. Elles se partageaient un grand manteau d'hiver, serrées l'une contre l'autre, à moitié nues. La première, la plus âgé s'appelait Adeline. Elle était vive, vulgaire mais belle. C'était avant la favorite de Lucas. Celle qu'il protégeait contre les autres, et contre les clients. Maintenant elle n'occupait plus cette place. La reine avait était déchue au profit de la seconde, la plus jeune : Lilly.
Oui, Lilly était arrivé dans le cœur de Lucas. La pauvre petite Lilly et ses beaux cheveux bruns, ses mouvements doux et réfléchis et sa voix cristalline comme un petit ruisseau de forêt. Elle était rafraîchissante, elle était présente, mais difficilement malléable. Pourtant malgré tout les soucis qu'elle causait Lilly faisait son travail et restait toujours en égal avec Lucas. La seule à ne pas se soumettre totalement à lui, mais seulement quand ils étaient tout les deux.
Adeline n'était pas jalouse de Lilly. Elle était même soulagé de ne plus occuper cette place. Elle connaissait Lucas depuis si longtemps, elle savait ses sautes d'humeurs, ses hurlements, ses coups, sa haine pour le monde. Elle n'aimait pas Lucas, mais elle le craignait. A son inverse Lilly n'en avait pas  peur, mais elle l'aimait profondément.

La première tentait de protéger du mieux qu'elle le pouvait la seconde, la seconde trop insouciante ne voyait pas encore réellement le danger. Tout ça ne pouvait que mal finir. Ce fut d'ailleurs assez évident, quand quatre ans plus tard Adeline fit la faute de trop. Peut être l'avait-elle dans le fond cherchée, peut être voulait-elle démontrer enfin à la petite Lilly ce qui n'allait pas, mais qu'elle ne pouvait pas voir. Ce qu'était vraiment Lucas, sous toutes ses coutures, un monstre froid et manipulateur. Ce fut rapide. Il la tabassa sans plus de préavis, et jamais la petite Lilly n'avait vu autant de violence. Elle parti ce soir là, laissant Adeline sûrement morte. Et pour la première fois depuis des années elle revint chez elle.

….............................................................

Elle est seule. Elle pleure dans le coin de sa chambre. Les bleues sur son corps la font souffrir à chaque fois que quelque chose rentre en contact avec sa peau. Mais ce n'est pas autant que la douleur de son pauvre petit cœur brisé. Le téléphone sonne mais elle refuse de répondre. Elle ne veux pas parler à Lucas, elle ne veux plus lui parler depuis qu'elle sait qu'Adeline est morte. Elle c'est barricadée, elle à peur et elle ne sais plus quoi faire.

Une semaine après le téléphone sonne encore. Il sonne sans s'arrêter et elle finit par y répondre.

Elle écoute,  mais ne prononce pas le moindre mot. De longues minutes passent avant qu'elle ne lâche le téléphone. Elle ne se sent pas bien, elle a du mal à respirer, le monde s'écroule un peu plus autour d'elle et dans un cri soutenue mais étouffé elle laisse s’échapper toute sa tristesse ainsi que toute sa rage. Aujourd'hui elle a dix-neuf ans, aujourd'hui Lucas est mort.

Il c'est suicidé tout simplement.

….............................................................

A vrai dire Lilly aurait pu bien finir.C'est peut être ça le plus triste. Après le coup de fil, quand l'émotion fut passé Lilly avait enfilée la robe la plus courte et la plus vulgaire de sa penderie. Elle avait bu autant d'alcool qu'elle le pouvait avant d'acheter de la drogue qu'elle avait à peine entamé.
Elle c'était teinte les cheveux en vert avant de se les couper n'importe comment et elle était partie faire le trottoir. Ce fut rapide, elle n'avait vraiment pas de chance. Elle fut arrêter par des policiers en en se défendant elle en avait attaqué un, le plus vieux, un de ses anciens clients avec un taisons de bouteilles qui traînait par terre. Elle ne l'avait pas tué, mais ce fut suffisant pour qu'elle ce fasse condamner.

Finalement son histoire fut raconté mainte et mainte fois, elle fit la une des journaux télévisés. Et c'est peut être cela qui lui permit de se rendre à Kyrie. Seul le temps pourra guérir ses blessures, seul le temps pourra l'amener sur le chemin de la réinsertion. Kyrie est une chance maintenant il ne reste plus qu'à voir si elle est capable de la saisir.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 38
Date d'inscription : 03/08/2015

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:
Classe B-3/Admin
Voir le profil de l'utilisateur



Aloys T. Lloyd
Classe B-3/Admin
Mar 19 Jan - 0:20
Bienvenue à toi !

Je te souhaite bonne chance pour terminé ta fiche ! C'est presque finit courage !


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 3
Date d'inscription : 18/01/2016
Classe A-1
Voir le profil de l'utilisateur



Lilly L. Marcus
Classe A-1
Mar 19 Jan - 2:30
Merci !

Voilà je l'ai terminée ! En espérant que cela va convenir (:
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 38
Date d'inscription : 03/08/2015

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:
Classe B-3/Admin
Voir le profil de l'utilisateur



Aloys T. Lloyd
Classe B-3/Admin
Mar 19 Jan - 15:06



Bien Joué !


Tu es validé(e)!

Maintenant que tu as rejoins notre établissement pour délinquants. Nous te demandons quelques petites choses :

• Aller recenser ton avatar
• Chercher un partenaire pour RP
• Ainsi que ton topic de relations
• Demander à rejoindre un bungalow ou une habitation


(c) MEI SUR APPLE SPRING


Revenir en haut Aller en bas




Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Ma pauvre petit Lilly [100%]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Moi, la garce et toi, le pauvre petit (With Josh Wood)
» Haizea "J2" + pauvre petit coeur d'acier
» Lorsqu'un aiglon sommeil.. (Elbert Arryn/Daenerys Targaryen)
» La diplomatie est -elle indispensable pour diriger un petit pays pauvre.
» Petit garçon en détresse ! [ Feat Fusegu ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Avant de commencer :: Il était une fois :: Fiches validées-
Sauter vers: