AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 :: Avant de commencer :: Il était une fois :: Fiches validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

"I am stitching myself" Aloys

Messages : 38
Date d'inscription : 03/08/2015

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:
Classe B-3/Admin
Voir le profil de l'utilisateur



Aloys T. Lloyd
Classe B-3/Admin
Mar 4 Aoû - 14:11
LLOYD
Aloys Télio
Situation financière : très modeste
Situation conjugale : X

▬ ft. Juuzou Suzuya de Tokyo Ghoul

AGE : 17 ans
NATIONALITÉ : Américaine
SEXE : masculin
Orientation sexuelle : Un penchant naturel pour le même sexe.
GROUPE : B-3
DÉLITS : meurtre des deux personnes qui l'ont persécuté depuis la primaire.
METIER : X
SIGNE(S)S DISTINCTIS(s) : Les barrettes rouges qui tiennent sa mèche forment le chiffre XIII, qui est le jour du meurtre qu'il a commit. De nombreuses sutures au fil rouge qu'il se fait lui-même.
AUTRE CHOSE ? : Une voix un peu trop aiguë sûrement

Physique ★ « 1 mètre 60 environ 50 kilos, on peut pas vraiment dire que Aloys ait le physique très imposant ou de dominateur. Les cheveux mi-long qu'il coiffe de barrettes rouge n'ont pas toujours été blanc, en effet avant ils étaient noirs mais le syndrome  de «Marie Antoinette » appeler plus prosaïquement le syndrome de canitie subite. Ce syndrome apparaît à la suite d'un choc émotionnel trop important. Le style de Aloys c'est construit autour de sa personnalité « originale et décalée » tous ceci accentue l'allure fragile du jeune homme. Il affiche souvent un air rêveur et perdu, même enfantin je dirais presque, il se cloître dans son propre monde pour se protéger sûrement, mais il n'en reste pas moins que la curiosité se lit sur son visage. Les cernes et sont teint pâle traduise de problème de sommeil et sûrement aussi d'alimentation. En ce qui concerne sa tendance prononcée pour l'auto-mutilation, on va dire que ça rentre dans son style décalé et un peu extravaguent. Je pense aussi qu'Aloys aime jouer sur son côté très androgyne, comme en mettant du vernis à ongle par exemple, sa sœur à sûrement du participer au développement du personnage qu'est Aloys. »
Extrait de l'interrogatoire du médecin de famille.

██████████████

Caractère ★ « Après un long entretien avec le jeune Aloys Télio Llyod, l'équipe du corps médical ainsi que moi-même avons constaté de nombreux troubles et désordre psychologique.  Il semblerait que le terme de sociopathe est ce qui le caractérise le plus. Seulement, Aloys semble être un cas un peu plus complexe. En effet, nous  avons eu à faire à différent Aloys qui se sont dévoilés tout au long de notre conversation. Nous avons pu voir qu'il pouvait être tout aussi timide et renfermé, que agressif et sûr de lui. Il nous a été primordiale de faire attention aux mots utilisés, car les mots sembleraient avoir un certain impact psychologique sur lui.  Hypersensible ? Il semblerait que oui, tout comme ce besoin irrépressible de s'auto-mutiler qui pourrait traduire d'un mal-être profond, d'un manque d'acceptation venant d'autrui, de traumatisme remontant à une plus ou moins ancienne période. Cependant, nous avons remarqué que le comportement du jeune homme changeait radicalement lorsque sa sœur jumelle entre dans le sujet de conversation ou dans la même pièce que lui. Il est probable que cette relation fusionnelle soit la source de grands changement d'humeur et de comportement sur Aloys.  Cette Jumelle canalise Aloys, lui empêchant de se laisser prendre et dominer par des crises ou des pulsions de violence, je ne saurais pas vraiment caractériser ces actes de violence. Il est tout aussi possible que ce soit une façade et qu'en réalité il soit plus imprévisible qu'il ne le laisse croire »
Rapport psychologique du centre de détention provisoire.
Histoire

Le jeune homme était assis à une table, la chaise était très peu confortable mais ce qui le gênait le plus c'était la lumière qui se reflétait sur le métal de la table. Des photos de cadavresensanglantés était posé devant lui, il était seul face aux résultats de sa colère, de sa haine et de sa violence. Aloys jouait nerveusement avec ses doigts encore secoué par ce qu'il venait de se passer. La chemise du jeune homme était couverte du sang des deux victimes. L'odeur du meurtre planait encore dans les narines d'Aloys qui impassible revivait la scène dans sa tête, cette douce odeur qui le transportait, le plaisir qui l'avait traversé à cette instant. Les yeux rouges de l'adolescent se levèrent, il put se voir dans le miroir placé en face de lui. Son visage cernés et couvert de sang restait perd, il semblait avoir peur et ne pas comprendre ce qu'il se passait. Deux hommes entrèrent dans la salle attirant son attention.
Le premier était vêtu d'un uniforme de policier, rien de plus normal lors d'un interrogatoire. Le deuxième avait l'air un peu plus jeune, certainement un psychologue ou quelque chose comme, parce qu'il regardait le jeune homme avec insistance, cherchait-il à épier tout les gestes du meurtrier ?

« Alors, Aloys , tu es enfin prêt à parlé? »

La voix de l'homme en uniforme était froide et très sèche, rien de plus normale face à un assassin de 17 ans, qui a fait preuve d'une violence indescriptible. Le plus jeune était entrain de lire un dossier où le nom Aloys Télio Llyod était écrit en gras et en rouge. Toute les informations sur lui était entre les mains d'un inconnu, une personne qui était entrain de porter un jugement sur lui, sans même connaître ou comprendre la douleur qu'il  avait pu vivre. Aloys restait muet, il voulait savoir où était sa sœur, ils furent séparés des leurs arrivée dans le centre d'interrogatoire.

« Si tu ne veux pas parler, on va prendre la parole pour toi , daccord? »

Le jeune homme cherchait un contact visuel avec Aloys, qui ne faisait que fuir celui-ci baissa même la tête se murant dans son silence, Le plus vieux des deux hommes commençait à tourner autour d'Aloys, ne tenant plus en place tellement la haine l'envahissait.

« Ton enfance n'a pas été trop dure ?  Un père violent, une mère en dépression quasi inexistante, ça a pas du être facile de s'affirmer quand on est dénigré et battu par son propre père, non ? »

« Tu t'es vengé ? C'est pour ça que tu as assassiné deux camarades de classe ? Après leur avoir tranché la gorge, tenté de les démembrés pendant qu'ils étaient entrain de se vider de leur sang ! »

Le plus vieux des deux tapa du poing sur la table et Aloys sursauta. L'adrénaline commença à se propager dans le corps d'Aloys.

«  ce n'était pas des camarade de classe. »

Aloys avait la voix très sèche et un sourire en coin se dessina discrètement sur ses lèvres. Les images de son père le frappant et l'enfermant dans le placard. L'absence de sa mère comblée par la présence de sa jumelle.  Tout ceci bouillonnait en lui, la bombe a retardement était de nouveau en marche. Les deux hommes eurent l'air surpris de voir le jeune enfin ouvrir la bouche, bien que sa voix était aiguë, l'assurance qui s'en dégageait , elle était surprenante.

« Il semblerait que notre petit criminel soit enfin prêt à parlé ! Alors, dis nous tu as tué parce qu'ils se moquaient de toi ? Parce que tu as été blessé dans ton orgueil ? C'est bien ce que font les psychopathe non ? »

« Ton acte avait sûrement une autre portée, tu voulais ressembler à l'homme qui t'a tant fait souffrir à cause de ta différence ? Tu voulais qu'il t'accepte enfin ? Être à la hauteur de ses espérance ? »

Il en était de trop, ils n'avaient pas le droit de parler de son passé, ceci est personnel et n'appartient qu'à Aloys. Le jeune homme se leva soudainement de sa chaise et les menottes attachées le retenaient. Il avait un grand sourire et des grands yeux fous exprimant la folie.

« Ce n'était que des vermines !! Des personnes aussi insignifiantes et pathétique que celui que vous appelez mon père ! J'ai pris du plaisir à les voir mourir ! Je me suis jamais autant senti vivant que le moment où la peur animait leurs yeux vitreux ! Et le prochain sur la liste n'est que le lâche de géniteur qu'on a !! »

La rage ne faisait que sortir de lui, les mots coulaient hors de sa bouche avec une facilité et une assurance déconcertante. A tel point que les deux hommes restèrent un instant surpris avant que le plkus vieux attrape Aloys par le col de sa chemise ensanglantée, prêt à le frapper.

« Tu n'es qu'un déchet de l'humanité ! Une honte! Tu mériterais que je te donne une bonne correction ! Sale merdeux ! »

L'homme était obligé de se contrôler car l'interrogatoire était filmé, si il voulait garder son post il n'avait pas d'autre choix que se de contrôler et lâcher Aloys, qui lui ria aux éclats . Il ria fort, à s'en décrocher la mâchoire. Il tourna les yeux vers la caméra gardant son regard fou et un énorme sourire qui arracha les quelques suture qu'il avait fait lui même. Il lécha le sang qui coula de sa lèvre .

« Et tu ne peux pas me frapper ! Quel dommage hein ? Je vais donc te détailler ce qu'il s'est passé ! J'ai attendu qu'ils me suivent dans le gymnase, j'avais caché une paire de ciseaux dans la manche de mon uniforme... Ils m'ont fait tomber à genoux après m'avoir mit un coup de poing dans l'estomac. J'ai planté les ciseaux dans le pied du premier qui s'est penché vers moi, en me redressant les ciseau ce sont ouvert et d'un seul mouvement je lui ai tranché la gorge ! Ahahaha ! Le sang à giclé sur son ami qui est tombé a la renverse, je me suis approché de lu, la paire de ciseaux en main... Il avait si peur qu'il s'est pissé dessus et c'est moi qu'on traitait de fillette ? J'ai enfoncé mon doigt dans son œil jusqu'à ce que celui-ci éclate, il hurlait et me suppliait mais je ne pouvais pas arrêter ! C'était le plaisir suprême!J'ai alors placé les ciseaux sur sa peau et doucement j'ai fais glissé la lame. Il hurlait encore plus ! C'était magique ! J'ai essayé de les démembrés pour pouvoir les recoudre ensemble mais j'ai manqué de temps, c'est dommage je vous aurais fais un chef d'oeuvre ! »

Aloys riait à gorge déployée, il n'était plus lui-même et tourna son regard vers la caméra ne cessant pas de sourire, même si son rire lui c'était calmé.  L'homme qui le tenait par le col de la chemise le poussa en arrière faisant tomber le jeune homme au sol, il sortit de la salle d'interrogatoire ne pouvant pas rester plus longtemps calme face à ce monstre. A ce moment
là plus rien n'avait d'importance pour Aloys, même pas sa jumelle qui fut arrêtée en même temps que lui , seul le plaisir qu'il avait éprouvé et cette immense satisfaction lui occupait l'esprit.

En ce qui concerna l'admission du jeune meurtrier à Kyrie, ce fut plus facile que prévu. Il était le moyen de tester le programme spécial accordé aux personnes ayant des troubles profonds du comportement se trouvant dans l'incapacité de se contrôler.


CODE DU FORUM :
AGE : 19
NOTE DU FORUM ? : 9.99999999/10
AUTRE COMPTE ICI ? : Nope


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 13
Date d'inscription : 01/08/2015

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:
Classe A-1
Mar 4 Aoû - 19:22
Bienvenue ^^
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 84
Date d'inscription : 02/08/2015
Age : 20
Localisation : Sous ta couette.
Classe A-2
Voir le profil de l'utilisateur



Aria Mizako
Classe A-2
Mar 4 Aoû - 23:24
ALOLOOOOOOOOO ♫ Vivement que ta fiche soit validée ! J'ai bien envie de rp avec toi éé
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 160
Date d'inscription : 30/09/2014
Localisation : Dans les nuages ~
Admin
Mer 5 Aoû - 1:40



Bien Joué !


Tu es validé(e)!

Maintenant que tu as rejoins notre établissement pour délinquants. Nous te demandons quelques petites choses :

• Aller recenser ton avatar
• Chercher un partenaire pour RP
• Ainsi que ton topic de relations
• Demander à rejoindre un bungalow ou une habitation


(c) MEI SUR APPLE SPRING
Revenir en haut Aller en bas




Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
"I am stitching myself" Aloys
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Présentation Aloys Riverside [Validée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Avant de commencer :: Il était une fois :: Fiches validées-
Sauter vers: