AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 :: Flood :: Rp's inachevés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

- Hey Girl, what did you say ? Feat. Aria Mizako

avatar
Messages : 17
Date d'inscription : 30/07/2015
Age : 18
Localisation : Idk

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:
Classe A-2
Mar 4 Aoû - 6:33
« I wanna hide the truth, I wanna shelter you. But with the beast inside, there's nowhere we can hide. No mattert what wee breed, we still all made of greed. This is my kingdom come »
Hey Girl, what did you say ?
Il est une heure du matin. Il est tard, mais je n’arrive pas à dormir.
La chaleur est juste insupportable et même en ayant la couette rabattue et en ayant qu’un boxer sur moi, je meurs. Je ne comprends pas comment font les touristes pour venir dans le sud de la France.
Mon corps est tout transpirant, j’ai du prendre au moins 3 douches dans la journée.
Je suis vraiment épuisé et j’ai beau fermés les yeux je n’arrive pas à m’endormir.
Mais ce n’est pas la seule raison. Depuis que je suis arrivé ici, pratiquement tous les soirs, je me retrouve réveillé en sursaut au milieu de la nuit, pour cause des cauchemars.
C’est ce genre de cauchemars qui vous hantent afin de vous rappelez les pires choses que vous avez faites et celles qu’on vous a fait vivre aussi.
Je hais me rappeler de mon histoire.

---

Il est deux heures du matin. Je me retrouve à jouer à des jeux débiles sur mon smartphone, à visiter des sites internet. Surtout ceux des tatoueurs et perceur, voir un peu ce qu’ils proposent afin de voir si certains me plaisent pour qui sait, peut être un jour m’en faire plus.
Les tatouages je les considère au même degré que la drogue, c’est devenu une addiction. Il m’en faudra toujours plus pour couvrir mon corps en entier.
Il y a trois types d’avis sur les tatouages que les personnes ont ; ceux qui aime bien, trouvant cela classe et original, se qui peut servir à se démarquer des autres ; ceux qui n’aime pas du tout, trouvant cela vulgaire et vraiment moche, surtout quand ça recouvre le corps; puis il y a ceux qui s’en foute complètement, disant qu’ils font ce qu’ils veulent de leur corps et que ceci est leur problème.
Moi je suis plutôt dans le premier type.
Bref, en ce moment même il ne me reste que quatres heures à dormir et je pense que je vais lâcher un peu mon portable.

---

Bip. Bip. Bip. Il est maintenant six heures trente et j’ai enfin réussi à dormir. Je me sens un peu dans les vappes quand même, mes yeux me piquent et j’ai du mal à les ouvrir.
Je me lève donc et prend quelques affaires avec moi, essayant de ne pas faire trop de bruits pour ne pas réveiller mes colocataires.
Je file sous la douche et je dois bien avouer que l’eau chaude me donne encore plus envie de dormir, c’est tellement relaxant.
Mais bon, toute bonne chose à une fin comme on dit. Alors juste avant d’en sortir je me passe le jet d’eau froide pour me réveiller un peu et puis j’ai lu dans des magazines que ça raffermit la peau.
Ensuite je m’habille, me coiffe, me brosse les dents et met mes lentilles de contact. C’est bon je suis prêt pour aller en cours.

---
J’arrive devant la première salle où nous avons cours, il n’y a pas grand monde. A vrai dire je suis un peu en avance.
Et là j’avoue que la flemme me prend, comme ça, comme ça lui chante. Elle se prend pour qui celle-là, à pénétrer dans mon corps !
Alors j’ai plus envie d’aller en cours. J’en ai plus le courage et je préfère dormir autre part que sur ma table.
Je me casse des couloirs, restant dans une cage d’escalier à réfléchir à où est-ce que je pourrais faire une sieste.
C’était évident, le seul endroit possible ne peut être que sur le toit. A cette heure-ci, personne ne s’y trouve, c’est calme et paisible. Puis, comme c’est en hauteur on peut sentir le vent, et ça quand il fait chaud, c’est de la bombe putain. Alors je m’y rendit, sans me presser parce que la flemme ne nous presse jamais.
Je faisais bien attention à ce qu’aucun professeur ne me remarque.

---

Quelques minutes après avoir marché, j’arrive enfin sur le toit. Directement en ouvrant les portes, je sens la brise caresser mon visage et je prend un grande inspiration. Je fais donc quelques pas, cherchant un endroit un peu à l’écart, enfin le plus loin des portes, au cas où un professeur monte, je préfère ne pas me faire repérer.
Donc après avoir trouvé un petit endroit tranquille, je m’allongea, ferma les yeux et fit en sorte de m’endormir et de rêver de petits rêves tout roses plein de paillette.
Oui, je préfère cela à des cauchemars, et alors ?


Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 84
Date d'inscription : 02/08/2015
Age : 21
Localisation : Sous ta couette.
Classe A-2
Voir le profil de l'utilisateur



Aria Mizako
Classe A-2
Mar 4 Aoû - 10:04
Je la vois, là, devant moi. Elle me regarde avec ses yeux trempés et son regard en dit beaucoup même si aucun mot ne sort de sa bouche. Elle a besoin d’aide, je le sais, mais mes pieds sont liés, je ne peux rien pour elle. Elle disparait et mes yeux s’ouvrent automatiquement.

-ALLIIIIE !

J’ai chaud, j’ai du mal à respirer, je sens mes larmes ruisseler sur mes joues. Je replie mes genoux vers mon buste, appuyant mon front alors dessus. Putain, j’en ai marre de ce cauchemar. Depuis que ma meilleure amie a disparu de l’internat du jour au lendemain, un vide se fait en moi et m’engloutit peu à peu. Je serre les poings en me sentant inutile et je laisse échapper d’une faible voix.

-Où es-tu partie…

Il est 7h du mat, je sais que ma nuit s’arrêtera là et que le sommeil ne reviendra pas avant le prochain couché du soleil. Tsss, ça me soule de mal dormir, moi qui aime tellement rester tête dans l’oreiller et bien au chaud sous les draps… Les cours allaient commencer d’en un peu plus d’une heure, j’avais le temps d’aller me doucher avant de commencer ma route en direction des classes.

Mon regard se perd dans le vide alors que l’eau refroidit mon corps. Une douche froide devrait me faire le plus grand bien, je dois retrouver un esprit clair et ne pas penser aux sujets tabous que je redoute tant. Une bonne demi-heure sous la douche, je décide enfin de sortir, d’enfiler quelque chose d’un peu mieux que mon pyjama et hop hop hop retour au bungalow pour déposer mes affaires de bains et… ah non, je ne me coiffe pas. Mes cheveux sont mouillés, ça séchera bien avec la chaleur de l’été. Un short en jean, un débardeur blanc et des vans noires, vêtements classiques pour une journée classique. Je prends le temps de fumer une clope sur le palier de mon bungalow avant de commencer ma route vers le bâtiment principal.

Je suis à la bourre, mais je ne fais rien pour être à l’heure depuis ce matin. Je ne sais même pas quel cours j’ai, je sais seulement la salle, en même temps ce n’est pas compliqué puisque chaque classe à sa propre salle. Bref, j’ouvre la porte sans prendre le temps de toquer, oui la politesse ce n’est pas mon truc, puis je balance au prof d’un ton blasé.

-Yo.

J’avais mal dormi, mais je me suis dit « sois gentille Aria, salut au moins le prof ». Du coup je lui fais un grand sourire malgré mes cernes tombant jusqu’à mes chaussettes, puis il me rétorque.

-Dehors mademoiselle Mizako !

Le charme n’avait pas opéré apparemment… Je n’ai pas cherché à entamer plus la conversation, je me suis cassée en claquant la porte. J’avais fait l’effort de venir à son satané cours, il aurait pu me féliciter de ça déjà ! Je laisse apparaitre un soupire avant de me diriger vers le toit. Ouai j’ai la flemme de monter les marches, mais bon, je m’en grillerai bien une autre avant de retourner dans mon bungalow.

Ouvrant la porte menant au toit, le soleil me fait plisser les yeux. Parfois je regrette la pluie quand même… Après avoir retrouvé la vue, je m’aperçois que je ne suis pas la seule à « sécher » les cours. Okay je me suis fait virer mais bon, vous n’allez pas chipoter sur des fucking détails quand même !!! Me rapprochant de la seule silhouette présente dans ces lieux, j’arrive enfin à identifier mon camarade. Connor Kierann Mcfear, élève dans ma classe, âgé de 17 ans il me semble. Je ne suis pas une stalkeuse, rassurez-vous, j’aime juste m’informer un minimum sur les gens. Il ne se manifeste pas beaucoup en cours, il semble plutôt réservé, du moins lorsqu’il se décide à venir en cours. M’accroupissant près de lui, je lui pince la joue, perturbant alors sa petite sieste paisible.

-Monsieur Mcfear, il me semble que vous avez cours en ce moment même. Sécher est un crime, honte sur vous !

J’essayais de prendre une voix sévère, j’étais plutôt crédible avant de sortir une clope de mon paquet ainsi que mon briquet et de l’allumer dans la foulée.

-Tu sèches souvent les cours toi, un problème avec les profs ou bien les cours ne sont pas ton truc ?

Je recrache la fumée inhalée en direction du ciel avant de plonger mon regard dans celui du brun.

-T’es là depuis quelques mois mais tu te fais bien discret dit moi… Pourtant la classe A-2 n’abrite pas des bisounours… Que manigances-tu Connor ?

Bon okay, je pars peut-être un peu loin dans mon délire, j’ai tendance à me faire des films, mais on n’est jamais assez prudent.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 17
Date d'inscription : 30/07/2015
Age : 18
Localisation : Idk

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:
Classe A-2
Mer 5 Aoû - 10:21
« I wanna hide the truth, I wanna shelter you. But with the beast inside, there's nowhere we can hide. No mattert what wee breed, we still all made of greed. This is my kingdom come »
Hey Girl, what did you say ?
Pendant que je me reposer tranquillement, au calme, sans problème ni rien, il fallut quand même qu’il y est une emmerdeuse pour me réveiller en me pinçant la joue.
En plus c’était vraiment pas crédible. “Monsieur McFear, c’est l’heure des cours, blablabla”.
Non mais pour qui elle se prend cette gamine, on entend bien que c’est pas un professeur.
Le pire c’est qu’elle se permet de me faire cette réfléxion alors qu’elle-même, sèche les cours.
Non mais j’hallucine complètement. Bon, je me doute que cette personne m’a dit cela pour rire, mais, j’ai pas envie de rire. J’ai juste envie de dormir. Et je déteste quand on me réveil., cela me met vraiment de mauvaise humeur.
Mais la flemme se manifestant toujours, je n’ai pas envie de m’énerver pour ce qui peut paraître si peu aux yeux des autres. Pour moi, c’est un crime de réveiller quelqu’un. Parce que quand même, dormir, c’est que du bonheur, surtout quand on ne fait pas de cauchemars.

---

J’ouvre donc les yeux et observe la pertubeuse de réveil. Je vois qu’elle est en train de fumer en plus. C’est pas vraiment une élève modèle. Je regarde avec persistance la fumée qui s’enfuit de la bouche de la gamine. Je la regarde car elle me fait pensé au moment ou moi, je fumais. Mais du shit. J’eus envie de lui en prendre une. Mais, je savais que c’était mal, qu’il ne fallait pas sombrer de nouveau dans une drogue. Une drogue différente, certes, mais elle est tout autant addictif.
Je me redressa donc afin d’être en tailleurs et à côté de la jeune fille.
Oh et puis merde, après tous, on a qu’une vie.
Je chopa donc le paquet de ma charmante compagnie, en sortant une cigarette et je pris son briquet afin de l’allumer.
Je commença donc à tirer des lattes. Ca fait un bonheur fous de sentir la fumée se propager à l’intérieur de sa bouche.

---

« -Tu sèches souvent les cours toi, un problème avec les profs ou bien les cours ne sont pas ton truc ? »


Je ne sèche pas souvent, c’est faux. C’est assez occasionnel, seulement quand je suis fatigué ou quand le cours en lui même ne m’intéresse pas.
Et aussi quand le prof m’empêche de dormir sur mon bureau.
Je lui répondis donc tout en haussant les épaules :

« - J’sais pas. »


« -T’es là depuis quelques mois mais tu te fais bien discret dit moi… Pourtant la classe A-2 n’abrite pas des bisounours… Que manigances-tu Connor ? »


Quoi ? Mais, elle use pas sa salive à force de dire des conneries comme ça sérieux ?
Okay j’ai peut être pas fait des choses super roses dans ma vie mais ce n’est pas pour autant que je vais en devenir un térroriste.

Il n’y a rien de mal à être calme, quand même ?
J’veux dire, j’fais ce que je veux, non ? Si j’ai envie d’être discret, je le suis.

Je ne dis pas cela sur un ton méchant mais plutôt ironique, car je suis comme ça et puis c’est tout.

Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 84
Date d'inscription : 02/08/2015
Age : 21
Localisation : Sous ta couette.
Classe A-2
Voir le profil de l'utilisateur



Aria Mizako
Classe A-2
Jeu 6 Aoû - 3:48
Il n’était pas très bavard ce type mais surtout, il avait du culot, un sacré culot. Me prendre mon paquet de clope comme ça, sans un « s’il te plait » ni un « merci »… Tsss, quel manque d’éducation ! Dire que c’est toi, Aria, qui pense ce genre de chose. Il est allé plutôt vite pour me prendre mon paquet, monsieur serait-il en manque ? J’esquisse un léger sourire suite à cette réflexion. Je repris mon paquet et mon feu des mains de mon camarade puis je les range sans tarder dans mes poches.

-Il n’y a rien de mal à être calme, quand même ?
J’veux dire, j’fais ce que je veux, non ? Si j’ai envie d’être discret, je le suis..


Il n’a pas tort, chaque personne est libre de faire ce qu’elle veut. Bon qu’est-ce que je réponds ? Je lui dis « cool ta vie ! » et je me casse ? Ah non, ça c’est mal connaitre Aria Mizako les amis. De toute façon, qu’est-ce que j’ai mieux à faire que de faire chier mon monde ? Je ne peux pas aller en cours alors il faut bien s’occuper autrement.

-Les gens trop discrets éveillent les soupçons… Prends garde, les gens ici ne sont pas ce qu’ils paraissent être.

Un sourire anime mon visage sans même que je m’en rende compte. Cet internat regorgeait de gens tarés et bizarrement, ça me paraissait normal d’être entourée de fous. Peut-être que j’en étais une au final. Qui sait ? Je laisse échapper un long bâillement à la suite de quoi j’allonge mon dos sur sol, laissant mon regard se perdre dans l’immensité bleue. Je suis trop crevée pour embêter qui que ce soit apparemment… je me fais vieille ma parole.

-Penses-tu qu’il y a une vie après la mort ?

J’aime bien entendre le point de vue de chacun à cette question. Je me la pose souvent en regardant le ciel. La clope entre les lèvres, je lève mes mains au ciel, les observant attentivement. Même si elles paraissent propres, je peux toujours voir nettement cette couleur rouge les tâcher à vie. Combien de personnes avais-je tuées ? Combien d’entre elles devaient me haïr même après leur mort ? Prenant une nouvelle bouffée de nicotine je fini par reprendre la parole.

-Crois-tu que quelqu’un nous observe de là-haut ?

Toutes ces histoires sur Dieu, Satan, la bible, etc, tout cela ne serait-il que pure imagination ? Tellement de question sur l’existence restent sans réponse.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 17
Date d'inscription : 30/07/2015
Age : 18
Localisation : Idk

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:
Classe A-2
Mer 12 Aoû - 7:14
« I wanna hide the truth, I wanna shelter you. But with the beast inside, there's nowhere we can hide. No mattert what wee breed, we still all made of greed. This is my kingdom come »
Hey Girl, what did you say ?
«
-Les gens trop discrets éveillent les soupçons… Prends garde, les gens ici ne sont pas ce qu’ils paraissent être.
»


Je ria après cette phrase. Je me moqua littéralement et ouvertement d’elle.


« - Tu sais, c’est pas une petite gamine comme toi qui va m’apprendre à me méfier des autres. Je sais me débrouiller tous seul. J’ai pas besoin de tes conseils. »


J’y suis allé cash. Elle avait l’air sympa cette gamine. Oui c’est sur, elle était mignonne et plutôt gentille.
Mais elle avait mal commencer la conversation avec moi : Elle ma réveillé alors que je dormais paisiblement. Je ne lui avais rien demandé à cette gamine alors pourquoi est-ce qu’elle vient me faire chier, à me parler de choses que je sais déjà. Elle s’est prise pour ma mère où quoi ?
En plus de ça, je ne sais même de quelle classe elle est, ni quel âge elle a, ni pourquoi elle connait mon prénom. Elle me suit ? M’observe, telle une stalkeuse ?
D’ailleurs en y pensant, je ne connais même pas son prénom non plus. Cette fille ne me dit absolument rien.
Puis de toute manière ce n’est pas comme si cela m’intéressait. Je ne m’intéresse vraiment qu’à peu de personne et en ce moment-même, personne. Je ne fais jamais attention aux autres. Je préfère dormir.

---

« -Penses-tu qu’il y a une vie après la mort ?
Crois-tu que quelqu’un nous observe de là-haut ?
»



C’est quoi ces questions… Non mais sérieusement à quoi pense-t-elle ? Je n’ai vraiment pas envie de répondre à ces questions idiotes.
Quand j’étais avec mes parents j’ai toujours cru en dieu. Et je n’avais pas le choix de toute manière.
Mais quand arriva le drame j’arrêta d’y croire. Tout simplement car la race humaine s’invente une religion, des règles à respecter, la présence d’un être surestimé afin de se rassurer, de se protéger et de se dire que seul les personnes ayant fait de bonnes actions peuvent se rendre au paradis et que les mauvaises sont destinéss à aller en enfer.
Mais dans ce cas, nous tous, ici, ne devrions nous pas faire ami-ami avec le diable ? Parce que si nous sommes ici, c’est que nous avons commis une chose mal voir très très mal.

Je souris en coin et répondit sur un ton ironique.

« - Nous irons tous au diable. »

Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 84
Date d'inscription : 02/08/2015
Age : 21
Localisation : Sous ta couette.
Classe A-2
Voir le profil de l'utilisateur



Aria Mizako
Classe A-2
Ven 14 Aoû - 4:16
Connor semblait me prendre pour une gamine. Le terme « petite gamine » me fit sourire brièvement. Je trouvais ça stupide de rajouter le « petite » devant le mot « gamine », enfin bon, je n’allais pas le reprendre là-dessus, il n’avait déjà pas l’air de très bonne humeur. Et puis, j’avais l’habitude qu’on me prenne pour une gamine, pas de ma faute si j’ai stagné à 1m63… Les gens ont toujours tendance à juger sur les apparences, c’est si pitoyable.

J’étais bien trop sage aujourd’hui, je comptais faire chier mon camarade mais des questions que je me pose souvent étaient revenues sur le tapis. La fin était-elle la mort ? Que pensait le brun de tout ça ? Je voulais savoir et il mit un certain temps avant de répondre.

-Nous irons tous au diable.

Mon regard se posa un instant sur le jeune homme qui esquissait un petit sourire. Le diable ? A quoi peut-il ressembler s’il existe vraiment ? Je sais pas pourquoi, mais je l’image gros, gras, avec un double mentons et vert. Oui vert, ne me demandez pas pourquoi, je ne pourrai vous répondre. Si l’enfer représente l’endroit où les gens ont commis un délit, alors chaque personne vivant sur Terre se retrouvera là-bas. Tout le monde a déjà fait quelque chose de mal dans sa vie, que ce soit minime ou pas. Voler le dernier biscuit, casser un verre et ne pas se dénoncer, laisser un article dans son cadis et passer à la caisse dans le payer, etc. Les mœurs évoluent au fil des années, avant sortir avec une fille était un crime alors que maintenant ça passe comme une lettre à la poste dans certains pays. Peut-être que bientôt tuer quelqu’un sera autorisé, qui sait ?

-Fuck le diable. La seule chose qui nous attend tous, c’est la mort.

Je ne souriais pas, je ne faisais pas non plus la gueule, mon expression était neutre. Pourquoi sourire en parlant de la mort, ce sujet me laissait totalement indifférente au final.

-La vie est comme une clope.

Fixant ma cigarette longuement, j’avais lâché ces quelques mots naturellement. Une cigarette fini tout le temps par s’éteindre, elle peut s’éteindre à tout moment où quelqu’un peut l’écraser au sol pour accélérer sa fin. Jetant le mégot un peu plus loin après avoir tiré une dernière bouffé, je me relève lentement pour me mettre en position assise. Me tournant alors vers l’étudiant, je lui demande d’une voix calme.

-Qu’est-ce que t’as fait pour atterrir dans ce trou à rat ?

Revenir en haut Aller en bas




Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
- Hey Girl, what did you say ? Feat. Aria Mizako
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Just a small town girl, just a city boy... [feat Bobby Drake]
» Hello pretty and young girl! Feat Wayne Sae Hee ♥
» London Stiller...she's a special girl
» Heartbreaker version girl [Finish]
» ♪ Who's that girl ♪

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Flood :: Rp's inachevés-
Sauter vers: