AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 :: Flood :: Rp's inachevés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

" concerto du fil rouge" ou une rencontre ? [PV: Mike Nostral]

avatar
Messages : 38
Date d'inscription : 03/08/2015

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:
Classe B-3/Admin
Voir le profil de l'utilisateur



Aloys T. Lloyd
Classe B-3/Admin
Sam 15 Aoû - 1:38


I tried to be normal once, and it was boring ! Juuzou Suzuya

Les cours ? Autant dire que ce n'était pas l'occupation première d'Aloys. Moins il était en contact des autres mieux c'était pour lui (certainement pour la sécurité des autres, mais bon vu la classe qu'il a on ne sait pas qui doit craindre qui). Le jeune avait réussis à voler quelques sucrerie, ça commençait d'ailleurs à devenir assez inquiétant cette manie de tout voler. Avec ses troubles alimentaire il refusait totalement de se nourrir avec la nourriture que l'établissement servait. Il perdait un peu de poids et était aussi un peu plus fatigué que la normale. Lui qui avait déjà du mal à dormir, si en plus il ne prenait pas de force, les cernes ne cesseraient jamais de se creuser .

Aloys avait prit une direction totalement au hasard, comme toujours, il ne faisait pas si mauvais aujourd’hui, bien que le ciel soit légèrement couvert de nuage. Il faisait frais, avec un léger vent qui brassait ses cheveux, déjà bien en bataille. Il n'avait pas la force de beaucoup marcher alors c'est dans la cours principale qu'il s'installa. Un peu en retrait des autres, il n'y avait pas beaucoup de monde vu que c'était les heures de cours, mais on ne sait jamais.

Le jeune n'avait pas le moral. Il soupirait et n'arrivait pas à voir le bon côté des choses. Tout lui semblait encore plus gris que le ciel d'aujourd'hui. Sa propre sœur lui manquait, il repensait aussi à ce qu'il avait fait et semblait éprouvé des regrets . On ne va pas détailler tout ce qui passait dans la tête du jeune homme, sinon on ne s'en sortirait pas.  Il passait ses doigts maigres sur les sutures qui étaient un peu usées, il fallait les refaire et ça pouvait être un bon moyen de se punir . Il sortit donc son aiguille et son fil rouge, il commença à se mutiler, un peu à l'abri des regards des plus curieux. Il n'avait pas non plus beaucoup d'occasion de le faire tranquillement sans que personne viennent lui demander d'arrêter ou venir lui chercher des ennuis. L'aiguille transperça sa chair et le sourire, revient étirer ses lèvres. Des petites gouttes de sang se formèrent à chaque piquées. Le fil glissa dans sa peau avec un léger son qui donnait toujours des frissons à Aloys. C'était donc ça le bon côté des choses ? Certainement pour lui. Plus il remontait le long de son bras plus il souriait.

Soudainement il leva les yeux, des bruits de pas avaient attiré son attention. Un jeune homme aux cheveux sombre était assez près de lui. L'inconnu venait d'interrompre le «  concerto du fil rouge » comme Aloys aimait appeler sa séance d'automutilation. Ses yeux ne quittèrent pas celui qui était face à lui. Notre cher petite tête blanche n'arrivait pas à articuler un mot face à lui, il se contentait de le détailler des yeux sans rien dire. On entendit le simple bruissement des feuilles avec le vent. Que pouvait il vouloir à Aloys ? Ce petit silence pesait sur Aloys et il finit par prendre la parole, n'étant pas dans sa meilleure période il chiffonna ses sourcils et prit un ton assez neutre, presque froid qui avec sa voix aiguë ne semblait pas du tout naturel.

-  « Qu'est ce qu'y a ? »


© By Halloween sur Never-Utopia



Revenir en haut Aller en bas




Invité
Invité
Sam 15 Aoû - 21:12

ft. Aloys T. Lloyd

"Concerto du fil rouge" ou une rencontre ?
Mike avait vraiment passé une journée pourrie. D’abord il s’était réveillé en retard, et bien sûr personne ne le réveille. De toute façon il n’était qu’avec des tarés dans son bungalow. Les trois garçons avec qui il était étaient tous des meurtriers de ce qu’il savait. Dans tous les cas ils en avaient bien l’air. Le jeune homme se sentait presque comme un enfant sage et innocent en leur présence. Le gars dont il se méfiait le plus était Aloys, si c’était bien ça son nom. Il était petit, autour d’un mètre soixante sûrement, mais avait des cheveux blanc comme une vieille personne et de grandes cernes qui le font ressembler un peu à un fou. Le plus étranges était ses fils rouges qui parcouraient son corps, sûrement que ce garçon avait des problèmes psychologique. Mike ne s’approchait pas vraiment des gens comme ça. Non pas qu’il ne les aime pas, mais ils sont trop imprévisible. Du coup il se contente de les observer de loin, comme il fait avec Aloys. La seule chose qu’il n’ai jamais remarqué sur ce type est qu’il était aussi solitaire que lui. Il n’entrait en contact avec presque personne.

Une fois  son cours terminé, Mike ne savait plus quoi faire. Il voulait se balader et découvrir enfin les alentour de l’internat, mais il ne savait pas par où commencer.  Il pensa d’abord au parc, mais il devait y avoir pas mal de gens avec ce temps, et ce malgré que certains cours continuaient. Il faisait bon, ni trop chaud ni trop froid. Nuageux juste ce qu’il faut, le temps quasiment parfait quoi. Il opta donc pour la cour principale qui devait normalement être moins peuplé que le parc. En effet il n’y avait seulement que quelques personnes que Mike pris bien soin d’éviter. Il marcha quelques instants dans cette cour où il n’y avait que quelques arbres et où tout était terne. D’ailleurs toute sa vie était terne depuis qu’il était ici. Il devait se contenter de voler de petites choses sans valeur pour ne pas se faire remarquer et n’avait toujours pas assez d’argent selon lui. Il vola le portefeuille d’une fille qui discutait avec ses amies. Elle ne se rendit compte de rien et il le jeta dans la première poubelle venue en prenant bien soin de récupérer tout l’argent qu’il contenait.

Alors qu’il s’éloignait du groupe de filles, il aperçu des cheveux blancs. Ça pouvait être n’importe qui, après tout d’autres gens ont des cheveux blancs dans cet internat, mais il n’y en avait qu’un seul à avoir une allure aussi étrange. En se rapprochant Mike remarqua quelque chose de bizarre. C’était comme si Aloys trifouillait quelque chose sur son bras. De là où il était il ne voyait pas exactement ce qu’il faisait, aussi il se rapprocha de plus en plus jusqu’à être quasiment en face de lui.

~ Nan mais qu’est ce qu’il fou, là ? ~

Il était en train de littéralement se coudre le bras. Ça ne lui faisait ni chaud ni froid, le jeune homme avait l’impression qu’il souriait même.  Lorsqu’il entendit Mike arriver, il se contenta de se stopper et de lever la tête vers lui. S’en suivit un silence de quelques minutes puis enfin.

- Qu’est-ce qu’il y a ?

Le petit avait une voix  aigüe, mais avait pris un ton froid comme si le jeune homme le dérangeait dans quelque chose d’important. Avant de répondre Mike fixa le fil rouge dans sa peau. Il aimait donc se mutiler. Donc il avait vraiment des problèmes. Pas étonnant qu’il soit en classe B-3. Il avait maigri par rapport au jour de l’arrivée de Mike. On ne le voyait presque jamais manger, mais le jeune voleur remarqua des sucreries. Etant donné ce qu’il était en train de faire, il supposa qu’il valait mieux être gentil avec lui. Après tout, on ne sait pas comment il pourrait réagir.

- Salut. Je ne sais pas si tu m’as déjà vu, on est dans le même bungalow. Je m’appelle Mike. Il se rendit compte lui-même qu’il ne savait pas quoi dire. Il en avait vécu des situations étranges, mais un type qui se cousait un fil dans le bras jamais. Je me baladais et je t’ai vu en train de… Faire ça.  Honnêtement je trouve ça bizarre et carrément glauque. Mais c’est ce qui rend la chose intéressante.

C’était le plus gentil qu’il pouvait faire. Il était honnête, sans pour autant être vexant selon lui. C’est vrai que c’était intéressant. C’est d’ailleurs la chose la plus passionnante qu’il ai vu jusqu’à maintenant. Le jeune homme se repris. Il commençait à le voir comme une expérience ou autre chose, mais il ne fallait pas. Ce garçon attirait plus la pitié qu’autre chose en fait. Il préféra le voir comme un camarade plutôt que comme un taré sortant d’un asile. Il se méfiait moins, avait envie d’en savoir plus. A croire que sa sociabilité augmentait.

- Ça te dérange si je reste un peu avec toi ? Je n’ai rien d’autre à faire de toute façon. Et même si tu dis non, je resterais, donc bon faisons connaissance !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 38
Date d'inscription : 03/08/2015

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:
Classe B-3/Admin
Voir le profil de l'utilisateur



Aloys T. Lloyd
Classe B-3/Admin
Dim 16 Aoû - 3:34


I tried to be normal once, and it was boring ! Juuzou Suzuya

Le jeune homme était encore plus près de lui. Aloys pouvait le détailler encore plus précisément. Il observait les moindre détaille du « camarade », il semblait guetté la moindre trace d'agressivité ou de violence. Seulement, la surprise fut bien plus grande quand le jeune homme s'installa avec lui . Avec un peu de recule, le visage de Mike ne lui était pas inconnu. Sa voix non plus d'ailleurs, il l'avait sûrement croisé auparavant mais impossible pour Aloys de savoir où exactement. Paraît-il qu'il partagerait le même bungalow que lui, d'accord, si il le dit c'est que ce doit être vrai. Aloys vivait depuis son arrivée , comme un fantôme, il ne faisait attention à rien ni personne. Il avait fait quelque rencontre mais rien de bien marquant. Cependant ce jeune homme était la pour faire connaissance et bien qu'il ait critiqué sa manie de se coudre, il oubliait ses remarques avec l'amabilité qui semblait transparaître dans le son de sa voix.

Aloys se poussa un peu pour lui laisser de la place et ainsi avoir un certain espace de sécurité. Il n'aimait pas être trop proche des autres, il se sentait encore plus fragile , nerveusement il couvrit ses avants-bras de ses manches remettant à plus tard son « concerto du fil rouge ». Il était aussi très intimidé et avait du mal à savoir quoi faire, tout se percutait dans sa tête. Devait-il garder le silence ? Ou bien aller contre ses angoisses et faire connaissance avec lui ? La réponse que sa sœur aurait pu lui dire, le fit légèrement sourire et sortir de sa coquille. Le paquet de sucrerie en main il le tendit à Mike. Il inspira et osa le regarder dans les yeux.

-  « tu en veux ? … Si tu aimes pas te force pas ... »

Son ton était déjà un peu plus chaud que précédemment mais la nervosité lui faisait toujours trembler la voix. D'une main il se frotta la nuque. Il n'avait pas dormi depuis plusieurs nuit, les matelas ne lui convenait pas et de ce fait tout ses muscles le faisait souffrir. Aloys donna carrément le paquet à Mike, son estomac était bien trop noué pour pouvoir manger de nouveau. Il ramena ses jambes contre lui, ça le rassurait et le mettait un peu plus à l'aise. Le vent continuait de remuer les feuilles, ainsi que les cheveux des deux jeunes garçon. Aloys repensait à ce que Mike avait dit. Les phrases défilaient encore et encore, c'était très distinct. Aloys avait cette qualité de changer d'humeur et de comportement assez rapidement, au grand malheur de ses interlocuteurs.

-  «  Tu trouve que je suis intéressant parce que je suis « malade » ? C'est comme ça que les gens dit « normaux » nous caractérise mais qu'est ce qui vous différencie vraiment de moi, hein ? Ici on est tous au même niveau et tous qualifié de criminel.... »

Aloys avait beau avoir une allure naïve et paraître simple d'esprit, cela ne voulait pas dire qu'il était stupide, il en avait dans la tête. Il se braqua légèrement, devenant méfiant avec Mike. Il ne baissa pas les yeux et continua de regarder Mike pour voir sa réaction, l'observation était le meilleur ami d'Aloys pour essayer d'appréhender les gens. Il a toujours vécu comme un spectre avec les autres alors son talent d'observation ne pouvait que se développer avec le temps .

© By Halloween sur Never-Utopia




Revenir en haut Aller en bas




Invité
Invité
Dim 16 Aoû - 8:11

ft. Aloys T. Lloyd

"Concerto du fil rouge" ou une rencontre ?
Aloys dévisageait le jeune homme. D’abord il semblait l’analyser. Mike ressentit la chose comme si on sondait le moindre recoin de son esprit. Visiblement il ne semblait pas le connaitre, ce qui désespéra un peu le voleur. D’accord il était plus que solitaire, mais ils étaient dans le même bungalow tout de même. A croire qu’il vivait dans son propre monde. Ensuite, il paru l’air gêné, comme si il était tout d’un coup devenu timide. Mike nota ce petit changement. Il espérait ne pas avoir été trop amical dès le début. N’importe qui se méfierait d’un type trop gentil. Du moins, lui, le ferais. Il est vrai que ce n’était pas dans son habitude de l’être, mais cette fois ci il se sentait enfin capable de nouer des liens avec quelqu’un. Qu’ils soient amicaux ou non. Le petit aux yeux cernés se décala afin de lui laisser la place de s’installer. Le jeune homme ne se fit pas prier et se plaça à côté de lui sans pour autant être trop proche. Il voulait garder une marge de sécurité au cas où l’autre garçon faisait un geste imprévisible.

Après avoir caché ces horribles coutures sur son bras, il tendit son paquet de sucrerie à Mike et lui en proposa. Le jeune homme accepta avec plaisir.  Les sucreries n’étaient pas son pêché mignon, c’était plutôt de la viande séchée,  chose quasiment impossible à trouver en France. Mais ça faisait longtemps qu’il n’en avait pas mangé, il se régala avec celles du paquet. Il remarqua qu’Aloys était très nerveux. Il avait ramené ses jambes contre lui dans une position qui semblait défensive.

~Je fais si peur que ça ?~

C’est la première chose qui lui traversa l’esprit, mais le jeune homme se reprit vite. Il devait trouver un moyen de le mettre à l’aise. Et ça, il ne savait pas faire. Manipuler, s’amuser de quelqu’un, faire pleurer quelqu’un, il savait faire. Mais mettre quelqu’un à l’aise, ça ne lui était jamais arrivé jusqu’à maintenant. Le garçon repris la parole, coupant nette les pensées de Mike.

- Tu trouve que je suis intéressant parce que je suis « malade » ? C'est comme ça que les gens dit « normaux » nous caractérise mais qu'est ce qui vous différencie vraiment de moi, hein ? Ici on est tous au même niveau et tous qualifié de criminel....

Mike écarquilla les yeux. Il ne s’attendait pas du tout à ça. C’est vrai qu’il avait pensé que comme il avait quelques problèmes, il ne réfléchissait pas à ce genre de chose. Il est vrai que la société à une image plutôt arriérée sur ce point là. Les trisomiques, autistes, schizophrènes ou autres personnes atteintes d’une quelconque maladie sont catalogués comme débiles mentaux. Le jeune homme c’était bêtement laissé avoir par cette image. Il resta ainsi bouche-bée, regardant son camarade dans les yeux. Pendant un instant il était perdu, ne savais pas quoi répondre. Donc il choisit de simplement dire la vérité pour ne pas laisser un silence trop long qui pourrait paraître suspect et surtout être gênant.

- Entre autres choses, mais pas seulement. Maintenant que je viens de voir que tu as l’air très malin et intelligent je te trouve encore plus intéressant. Ça me donne envie de savoir qui tu es, d’en apprendre plus sur toi.

C’était vrai. Aloys était la première personne avec qui Mike se sentait assez en confiance pour qu’il puisse parler autant. Etonnant étant donné qu’il venait juste de le rencontrer et connaissant son caractère. C’était sûrement du au côté solitaire du garçon. C’est la seule explication plausible que voyait Mike, lui-même ne savait pas vraiment en fait. Il continua.

- Et pour répondre à ta question, il est vrai qu’on est tous considéré comme des criminels ici, mais on est différent. Je ne me mutile pas moi, je dors et mange correctement et je n’ai pas les cheveux blancs comme un vieux. Cependant, on est aussi pareils sur certains points. Je suis en quelque sorte malade moi aussi. J’ai une obsession, qui peut devenir malsaine parfois, pour l’argent. Et puis je reste souvent seul aussi. Et j’aime bien le rouge, c’est sympa comme couleur.

Il se demandait s’il pouvait être vexé par la remarque sur ses cheveux. S’il pouvait réagir violement et totalement changer d’humeur ou au contraire se mettre à pleurer. Tout était possible après tout. Il prit d’autres sucreries dans le paquet qui était maintenant bientôt vide. Il irait lui en chercher un autre plus tard avec l’argent qu’il venait de voler sûrement. Ou un truc plus consistant. Mais il ne savait pas quoi. Il était à deux doigts de lui demander, mais se ravisa. Ils n’étaient pas encore aussi proches. Il devait tout d’abord gagner sa confiance et ça pourrait être long, voir très long. Mike lui rendit son paquet avec le peu de sucreries qu’il restait dedans.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 38
Date d'inscription : 03/08/2015

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:
Classe B-3/Admin
Voir le profil de l'utilisateur



Aloys T. Lloyd
Classe B-3/Admin
Ven 18 Sep - 4:18


I tried to be normal once, and it was boring ! Juuzou Suzuya

« Et pour répondre à ta question, il est vrai qu’on est tous considéré comme des criminels ici, mais on est différent. Je ne me mutile pas moi, je dors et mange correctement et je n’ai pas les cheveux blancs comme un vieux. Cependant, on est aussi pareils sur certains points. Je suis en quelque sorte malade moi aussi. J’ai une obsession, qui peut devenir malsaine parfois, pour l’argent. Et puis je reste souvent seul aussi. Et j’aime bien le rouge, c’est sympa comme couleur. »

Aloys se crispa un peu en entendant ses paroles. Comment pouvait-il oser parler alors qu'il avait les cheveux sombre comme la mort et que lui même avoua son obsession. Le sang commençait à ne faire qu'un seul tour dans ses veines, il avait envie de lui sauter dessus et de lui faire comprendre sa douleur. Car oui, Aloys vivait ses troubles comme la pire des douleurs. Il savait qu'il avait des problème mais il n'arrivait pas à se soigner, c'était insurmontable pour lui. Mike n'avait pas tord mais il avait cruellement manqué de tact et si son but était de mettre Aloys de nouveau dans son état de dépression c'était gagné. Le jeune homme se frotta les cheveux, ils étaient doux, fin et souple, il les aimait beaucoup ainsi mieux que ses cheveux brun qu'il avait pu avoir plus jeune. Mike venait de le mettre face à sa plus grande peur et sa plus grande faiblesse en même temps. Il se sentait en profonde détresse, sans personne pour venir lui sortir la tête de l'eau. Les cheveux blanc d'Aloys venait recouvrir son visage quand il le baissa pour regarder ses pieds, et surtout cacher les larmes qui montaient aux coins de ses yeux.

Même le goût des sucrerie ne l'attirait plus, il laissa le paquet. Comment pouvait-on réagir face à ses propres problèmes ? Sans sa jumelle, il n'était rien, seulement un criminel malade portant la sale étiquette de « dégénéré » sur le front. Cette étiquette qui le poursuivait depuis déjà un moment n'allait jamais cesser de le tourmenter. Le cas de Mike n'était pas aussi désespéré car il n'avait pas commit l'irréparable. Le silence devenait de plus en plus pesant pour le jeune homme. Son dos courbé, il ne regardait plus Mike, il cherchait à contrôler ses émotions. De nature méfiante et pas très sociable, il ne voulait pas montrer sa faiblesse face à une personne qu'il connaît à peine. Il voulait simplement partir à présent, retourner se cacher au fond de son lit pour ne plus avoir à vivre ça, oublier , refouler, voilà ce qu'il avait l'habitude de faire.

« tu crois que je serais capable de te tuer ? »

Sa voix était tremblante, il renifla un peu pour pas que son nez se mette à couler, il essuya aussi les larmes aux coins de ses yeux ce qui coiffa ses cils en petits picots.

© By Halloween sur Never-Utopia



Revenir en haut Aller en bas




Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
" concerto du fil rouge" ou une rencontre ? [PV: Mike Nostral]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [WIP] Blood Axes - Les peaux rouge du Desert !
» Croix Rouge Haïtienne ou à l'haïtienne? La descente aux enfers.
» Le futur d''Haiti selon l''homme d''affaire Mike Spinelli
» Carton rouge...
» Bouge ton boule, c'est pour moi qu'on déroule le tapis rouge... >>Libre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Flood :: Rp's inachevés-
Sauter vers: